Consultant pour la rédaction des documents de base pour la surveillance de la RAM au Mali

Mission Bamako OMS - ORGANISATION MONDIALE DE LA SANTE
Print Friendly, PDF & Email

Le Bureau de la Représentation de l’Organisation mondiale de la Santé au Mali recrute :  UN CONSULTANT NATIONAL POUR LA REDACTION DES DOCUMENTS DE BASE POUR LA SURVEILLANCE DE LA RAM AU MALI

Niveau du poste : NOC
Superviseur du poste : Le responsable du projet au Mali et le point focal National
Durée : 03 mois
Lieu : Bamako – Mali

  1. Contexte

En mai 2014, la soixante-septième Assemblée Mondiale de la Santé (World Health Assembly, WHA) a exprimé une préoccupation croissante concernant la résistance aux antimicrobiens (RAM) et a exhorté les pays membres à renforcer l’action nationale et la collaboration internationale contre ce phénomène. Par la résolution WHA67.25, l’OMS a recommandé la mise en place d’un plan d’action mondial pour lutter contre la RAM.

Au Mali, le Ministère de la Santé et de l’Hygiène Publique, en collaboration avec les ministères chargés de l’agriculture, de l’élevage et de l’environnement, ainsi que d’autres parties prenantes nationales, a entrepris d’élaborer un plan d’action national (PAN) de lutte contre la résistance aux antimicrobiens.

Figure en bonne place des stratégies de lutte contre la RAM la surveillance. Celle-ci permet de suivre l’évolution de la RAM, de définir  les stratégies de lutte, e les informer et de les ajuster permanemment. Elle se fonde sur un système national de recueil, de traitement et de transmission d’informations sur la RAM. Au Mali, la surveillance de la RAM utilisera un réseau de sites sentinelles en connexion avec le comité national de la lutte contre la RAM.

C’est dans cette optique que des documents relatifs à la coordination, aux sites sentinelles, aux mécanismes de partage et d’exploitation des données ont été développés. Cependant ils devront être finalisés, et leur harmonisation achevée pour permettre un système de surveillance national efficace et harmonieux.

L’OMS envisage de recruter un consultant national pour la finalisation des différents documents élaborés en vue de leur validation. Le travail se fera en collaboration avec l’INRSP (Institut National de Recherche en Santé Publique du Mali) qui est la Structure Nationale de Coordination (SNC) du PAN – RAM, le bureau de la représentation au de l’OMS au Mali, le bureau régional AFRO de l’OMS et l’OMS Siège (Système de Surveillance Global de la RAM (GLASS)).

  1. Objectifs de la Consultation

Les objectifs de la consultation sont les suivants :

Finaliser les versions préliminaires des documents suivants en les améliorant les complétant et en les mettant en lien en tenant compte du contexte national, et des textes et lois en vigueur, et des exigences de GLASS :

  1. le protocole national de surveillance de la RAM ;
  2. les termes de références (TdRs) ;
  3. des procédures opérationnelles standardisés (de la structure nationale de coordination de la RAM (SNC), du laboratoire national de référence de la RAM (LNR), des sites sentinelle de surveillance de la RAM (SSS), et du comité Revue & Rédaction (comité R&R).

Finaliser dans les mêmes conditions :

  1. les procédures opérationnelles standardisés de laboratoire ;
  2. le plan d’assurance qualité des laboratoires du réseau de surveillance de la RAM (LQA) ;
  3. le guide de la collecte et du transport des échantillons biologiques ;
  4. le protocole de surveillance ;
  5. les TDRs ;
  6. les outils

Fournir un appui à l’archivage des documents de projet au niveau de l’OMS et de la Structure Nationale de Coordination (SNC) du projet 

  1. Résultats attendus

Les documents suivants sont finalisés et validés :

  • Protocoles nationales de surveillance de la RAM au Mali
  • TdR de la structure nationale de coordination de la RAM (SNC)
  • TdR du laboratoire national de référence de la RAM (LNR)
  • TdR des sites sentinelle de surveillance de la RAM (SSS)
  • TdR du comité Revue & Rédaction (comité R&R)
  • Plan d’assurance qualité des laboratoires du réseau de surveillance de la RAM (LQA)
  • Guide acheminement des échantillons dans le cadre de la surveillance de la RAM
  • SOPs de laboratoire sur les prélèvements biologiques et la gestion des échantillons, l’identification des germes pathogènes (examen à l’état frais, microscopie, culture bactérienne, identification) et l’antibiogramme.
  • Circuit des données de surveillance de la RAM
  • SOPs WHONET
  • Plan d’archivage des documents produits
  1. Principales tâches et responsabilités du consultant

Le consultant a pour tâches de réaliser une analyse des documents disponibles, de les compléter de façon intelligible et en lien avec les autres documents, et de rédiger tout document complémentaire utile. Il devra travailler en concertation avec la SNC, le LNR, l’OMS, les groupes techniques et le groupe restreint de rédaction des documents concernés.

Il entreprendra les démarches nécessaires auprès des acteurs appropriés dans le but de l’atteinte des objectifs.

Enfin, il prendra conseil au besoin auprès des personnes ressources au sein de l’OMS, et de l’INRSP pour la mise en place du plan d’archivage.

  1. Dispositions du travail

Préalable :  

La direction nationale de la santé (DNS), l’INRSP, et l’OMS mettront à la disponibilité du consultant la documentation nécessaire dès son recrutement.

Le consultant présentera un plan de travail à convenir avec les l’OMS, la DNS et l’INRSP, et compatible avec les délais impartis (90 jours). Le consultants s’engagera à fournir les livrables en temps opportun, après validation des superviseurs.

Soutien au travail

Dans la mesure du possible, les parties prenantes fourniront au consultant toute précision, documentation supplémentaire, ou contact utile à la réalisation du travail.

Communication

Chaque document  finalisé par le consultant sera soumis à l’appréciation des parties prenantes. Les documents ne devront être divulgués ou partagés à d’autres entités ou personnes sans accord préalable des parties prenantes.

Le consultant pourrait être appelé à participer à et des réunions ou des téléconférences selon les nécessités et ordres du jour retenu par l’OMS.

Visites de terrain

Selon les besoins, des visites de terrains pourraient être organisées pour des vérifications d’informations ou la collecte de nouvelles informations.

  1. Calendrier et Echéances pour les produits à livrer

L’ensemble de la consultation tiendra sur 90 jours (15 Novembre 2018 – 15 Février 2019). Tous les livrables devraient être rendus à la fin de cette période.

Le calendrier et les échéances suivantes sont à considérer :

  1. Préparation et adoption du plan de travail du consultant : 15 Novembre 2018 ;
  2. Recherche documentaire et visites de sites : 22 Novembre au 15 Décembre
  3. Lecture, analyse et rédaction de documents, Tdrs, protocoles et outils : 16 Décembre au 15 Février
  4. Elaboration du rapport final et restitution des résultats : 15 Mars 2019.
  1. Profil du consultant

Le candidat doit :

  • Être titulaire d’un diplôme universitaire de niveau Master/DEA au moins.
  • Avoir une expérience professionnelle de 10 ans au moins dans le domaine de l’épidémiologie, du laboratoire ou de la pharmacie.
  • Avoir une bonne connaissance du système national de santé du Mali.
  • Avoir des compétences dans la rédaction, la production de notes analytiques et succinctes sur les questions programmatiques.
  • Maîtriser l’utilisation de l’outil informatique.
  • Maîtriser le Français et avoir une bonne connaissance de l’Anglais.
  • Avoir une expérience dans la planification, la gestion et le suivi des projets, et être familier à l’environnement des Nations Unies seront un atout.
  1. Conditions générales

Le consultant sera basé à Bamako et travaillera en étroite collaboration avec l’équipe de l’OMS, l’INRSP, la DNS, la DPM et les ministères concernés.

Le paiement des honoraires sera basé sur le barème de l’OMS qui est appliqué aux consultants nationaux. Les paiements seront effectués selon les règles appliqués par l’OMS. 

  1. Dossiers à fournir :
  • CV actualisé,
  • Copies diplômes/ attestations,
  • Lettre motivation,
  • Les contacts de 03 personnes de références.

Tous les candidats sont invités à déposer leur dossier de candidature sous pli fermé au Bureau de la Représentation de l’OMS/Mali, Bamako, sise à N’Tomikorobougou, BP : 99, face à la Direction Nationale de la Santé au plus tard le 18 décembre 2018 à 12H00.

Dans le cas où votre candidature est retenue pour un entretien, il vous sera demandé de produire à l’avance une copie numérisée de l’attestation, du diplôme ou du certificat requis pour le poste. L’OMS considère uniquement les diplômes d’enseignement supérieur obtenus dans une institution accréditée ou reconnue dans la base de données mondiale des institutions d’enseignement supérieur (WHED), la liste des institutions reconnues étant actualisée par l’Association internationale des universités (IAU) ou par l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO).  

Poste ouvert uniquement aux candidats de nationalité malienne.

Les candidatures féminines sont fortement encouragées.

Seuls les candidats dont les dossiers sont retenus seront contactés

LE BUREAU DE L’OMS EST UN ESPACE NON FUMEUR

  • Mission
  • Postulez avant le 18/12/2018
Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email