Conseillère en droits des femmes

CDDTemps plein Bamako CECI - CENTRE D'ETUDE ET DE COOPERATION INTERNATIONALE
Print Friendly, PDF & Email
L'offre a expiré.

Organisations: Centre d’étude et de coopération internationale(CECI)Société de coopération pour le développement international (SOCODEVI)
Position : CONSEILLÈRE OU CONSEILLER EN DROITS DES FEMMES ET DES FILLES ET EN ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES
Titre du projet : « Programme Voix et Leadership des Femmes au Mali- MUSOYA »
Localisation:  Poste basé à Bamako, Mali
Durée du contrat: 1 an(avec possibilité de renouvellement)
Date d’entrée en poste:  1er Mars 2019

Date limite pour déposer une candidature : 24 février 2019 

APERÇU

Le CECI est une ONG de développement de droit canadien. Il a ouvert ses bureaux au Mali en 1984. Sa mission est de combattre la pauvreté et l’exclusion en renforçant les capacités de développement des communautés défavorisées, en appuyant les initiatives de paix, de droits humains et d’équité, en mobilisant les ressources et en favorisant l’échange de savoir-faire.

Dans sa stratégie 2018-2021 le CECI Mali  concentrera ses efforts à développer  et ressourcer sa programmation dans les domaines prioritaires suivants:

  • Droits et autonomisation des femmes
  • Sécurité alimentaire, changement climatique et résilience
  • Employabilité et entrepreneuriat des jeunes
  • Sécurité humaine et assistance humanitaire

SOCODEVI est un réseau d’entreprises coopératives et mutualistes qui partage son expertise technique et son savoir-faire avec ses partenaires dans les pays en développement dans les thématiques suivantes:

  • renforcement des entreprises coopératives, mutualistes et associatives pour enrichir les populations;
  • solutions innovatrices pour une intégration durable des entreprises aux marchés;
  • renforcement des compétences des entrepreneurs et accès à l’expertise du réseau de Socodevi.

Dans le cadre de l’initiative Voix et Leadership des Femmes financé par Affaires Mondiale Canada, le Consortium formé par le CECI et SOCODEVI avec ses partenaires va mettre en œuvre le projet MUSOYA  sur 5 ans (2018-2023) dans principalement 5 régions du Mali.

Le projet permettra aux femmes et aux filles un meilleur exercice de leurs droits et fera progresser l’égalité entre les femmes et les hommes (ÉFH) à travers le renforcement des capacités des mouvements des femmes et l’amélioration de l’accès au financement. Le projet collaborera avec 20 organisations locales de défense des droits des femmes et des filles (OLDDF/F) et 7 plates-formes, alliances et réseaux (PAR) et touchera indirectement jusqu’à 1,4M de personnes dont 3 200 participant-e-s direct-e-s, pour améliorer leur accès au financement et renforcer : 1) leurs capacités de gestion organisationnelle, programmatique, financière et de réponse aux risques; 2) leurs compétences à fournir et coordonner des services de qualité; 3) les capacités des plates-formes, réseaux et alliances des organisations de femmes en défense des droits des femmes et des filles à influencer l’ajustement et l’implémentation du cadre légal et réglementaire sexospécifique et à créer un environnement social et institutionnel favorable à l’ÉFH au Mali.

Trois approches seront transversales au projet : la production continue des données sur l’état des organisations de femmes en défense des droits des femmes et des filles et sur les droits des femmes et des filles; le leadership transformationnel intra- et inter-organisationnel basé sur des valeurs féministes; et l’échange de savoirs basé sur la participation. La mise en œuvre tiendra compte des besoins et atouts des partenaires dans le respect de leur mission et expertise. 

RÔLE ET RESPONSABILITÉS 

Sous l’autorité la direction de la Cheffe de projet, la conseillère ou conseiller en droits des femmes et des filles (DFF) et en égalité entre les femmes et les hommes (ÉFH) aura pour mandat de:

Fonctions globales :

La conseillère ou conseiller en DFF/ÉFH assure la mise en œuvre et le suivi de la stratégie ÉFH et la stratégie d’inclusion/engagement des jeunes (IEJ) dans le cadre du projet : Voix et leadership des femmes au Mali : VLF MUSOYA.

La conseillère ou conseiller en DFF/ÉFH aura des responsabilités à trois niveaux : 

  1. Gestion de projets :
  • Veiller à assurer l’intégration de l’ÉFH et l’IEJ dans le processus de diagnostic et de développement organisationnel ainsi que les outils afférents.
  • Assurer une veille stratégique des enjeux ÉFH, DFF et du mouvement au niveau national et international.
  • En étroite collaboration avec la ou le conseiller suivi, évaluation et apprentissage (SEA), veiller à assurer l’intégration de l’ÉFH et l’IEJ dans le système SEA du projet.
  • Veiller à ce que les rapports (semestriels et annuels) et les plans de travail annuels du projet intègrent adéquatement l’ÉFH et l’IEJ.
  • Documenter les leçons apprises en regard du processus d’intégration de l’ÉFH et l’IEJ afin d’améliorer continuellement la qualité du travail de l’équipe.
  • Offrir un soutien aux collègues, dans le suivi et l’établissement de rapports des résultats sensibles à l’ÉFH et l’inclusion/engagement des jeunes.
  • Élaborer le rapport sur la mise en œuvre du plan d’action ÉFH et IEJ.
  • Développer et maintenir des relations stratégiques et positives avec un vaste réseau de partenaires, y compris gouvernementaux, développement partenaires, Parlement, ONG, secteur privé.
  • Promouvoir l’adaptation et le développement d’outils pratiques pour guider les travaux thématiques sur les questions d’ÉFH, de DFF et d’IEJ.
  • Contribuer à organiser des événements d’apprentissage annuel sur les pratiques et approches en ce qui concerne l’ÉFH, le DFF et l’IEJ.
  • Développer et documenter les meilleures pratiques sur l’ÉFH, le DFF et l’IEJ.
  • Capitaliser sur des histoires de réussite mettant en valeur la promotion de l’ÉFH, le DFF et l’IEJ au niveau national et international.
  • Participer au processus de planification et de mise en œuvre des bilans semestriels et annuels.
  1. Renforcement des capacités du personnel de terrain :
  • Analyser les besoins de renforcement des capacités (en DFF, ÉFH, IEJ) et développer des outils/formations appropriés pour répondre aux besoins identifiés.
  • Travailler étroitement avec tout le personnel pour s’assurer que les stratégies d’ÉFH et IEJ soient toujours intégrées dans la mise en œuvre du projet et outiller le personnel pour assurer une mise en œuvre effective.
  1. Le renforcement des capacités et appui aux partenaires :
  • Analyser les besoins de renforcement des capacités (DFF, ÉFH, IEJ) et développer des outils/formations appropriés pour répondre aux besoins identifiés.
  • Avec l’ensemble du personnel, coordonner les initiatives de renforcement des capacités en DFF, ÉFH, IEJ.
  • Fournir une assistance technique aux partenaires dans le développement, la mise en œuvre et le suivi de stratégies d’ÉFH et d’IEJ.
  • Appuyer les partenaires à développer des stratégies permettant d’engager de nouveaux acteurs (ex. secteur privé) sur des enjeux de DFF, ÉFH et IEJ.
  • Appuyer les partenaires dans l’analyse du mouvement féministe au Mali ainsi que dans le développement et la mise en œuvre de stratégies contribuant à l’amélioration de ce mouvement.
  1. Autres :
  • Assumer toute autre responsabilité inhérente au projet, à la demande de la cheffe de projet. 

QUALIFICATIONS REQUISES

Formation de base et expérience/compétence professionnelle:  

  • Diplôme universitaire en sciences sociales ou dans un domaine lié aux DFF ou à l’ÉFH.
  • Dix (10) années d’expérience en DFF et en ÉFH.
  • 3 années d’expérience en inclusion et engagement des jeunes.
  • Connaissance approfondie de l’approche DFF, ÉFH et IEJ (méthodologies et outils).
  • Expérience pertinente en matière de DFF, ÉFH et IEJ (conception de supports de formation / plaidoyer, mobilisation sociale, renforcement organisationnel).
  • Expérience en formation et en renforcement des capacités.
  • Expérience de travail avec les organisations de défense de droits des femmes et des filles au Mali.
  • Aptitude à mener une planification stratégique, des processus de changement.
  • Compétence dans les processus de gestion axée sur les résultats et le rapportage.
  • Bonne connaissance des pratiques et des outils ÉFH/IEJ en développement organisationnel.
  • Connaissance des stratégies nationales particulièrement les politiques nationales et les accords internationaux ratifiés par le pays en lien avec l’égalité entre les femmes et les hommes et l’inclusion/engagement des jeunes.
  • Connaissance de la Gestion Axée sur les Résultats (GAR) et des indicateurs sensibles à l’ÉFH et la jeunesse. 

Qualités recherchées :

  • Vision entrepreneuriale, créativité et innovation.
  • Capacité à établir de solides relations avec les partenaires, à se concentre sur l’impact et les résultats et apte à répondre de façon positive aux commentaires.
  • Haut niveau de compétences interpersonnelles et de sensibilité culturelle pour interagir efficacement avec tout le personnel et avec différents partenaires de différents secteurs.
  • Capacité à travailler en collaboration, de manière constructive et respectueuse avec les autres.
  • Faire preuve d’ouverture et de changement.
  • Souplesse et ouverture à voyager.
  • Très bonnes capacités en communication et en rédaction et maîtrise du français et du bambara parlé et écrit.
  • Bonnes capacités d’analyse et de résolution de problèmes.
  • Excellentes capacités à gérer le temps et les priorités.
  • Capacité à animer des réunions et des formations.
  • Rigueur et souci pour le travail de qualité.
  • Capacité à travailler sur plusieurs dossiers à la fois et à respecter les délais.
  • Aisance dans l’utilisation des logiciels informatiques courants (suite Microsoft Office).
  • Adhérer aux valeurs d’égalité entre les femmes et les hommes.

CONDITIONS D’EMPLOI

  • Être de nationalité malienne.
  • Poste à temps complet.
  • Les conditions d’emploi feront l’objet d’un contrat à négocier avec le CECI d’un (1) an renouvelable sous réserve de l’évaluation annuelle satisfaisante des performances, après une période probatoire de trois(3) mois au cours de la première année.
  • La durée du contrat ne saurait excéder celle du projet.
  • Le ou la candidate doit être libre de tout engagement vis-à-vis d’autres éventuels employeurs.
  • Le lieu d’affectation est la ville de Bamako, avec des déplacements dans la zone d’intervention du projet.
  • Date prévue pour le début de l’emploi : Mars 2019
  • Le salaire et les avantages sociaux sont en fonction des politiques du CECI.

DÉPÔT DES CANDIDATURES

Les candidates intéressées à ce poste qui répondent aux exigences requises, doivent faire parvenir les pièces ci-après:

  • une demande manuscrite adressée à Monsieur le Directeur pays du CECI-Mali, précisant le titre du poste;
  • une lettre de motivation ;
  • un curriculum vitae détaillé mettant en évidence les compétences, aptitudes et expériences de la candidate avec trois personnes ressources de références;
  • une copie légalisée des diplômes d’études supérieures;
  • les copies légalisées des attestations de travail ou tout autre document justifiant les expériences acquises.

Les dossiers de candidature doivent être adressés uniquement par courriel aux deux personnes suivantes :

NB : Seules les personnes présélectionnées pour un entretien seront contactées.

  • CDD
  • Postulez avant le 19/02/2019
  • Applications have closed
Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email