R\'PLAST - REDUIRE LES DECHETS ET PRESERVER L\'ENVIRONNEMENT

Travaux de réalisation de forages de production d’eau dans la région de Koulikoro

13/03/2020 PAEPMA - PROGRAMME D'ALIMENTATION EN EAU POTABLE ET MESURES D'ASSAINISSEMENTS DANS LES CENTRES SEMI-URBAINS ET RURAUX
Print Friendly, PDF & Email

Travaux de réalisation de forages de production d’eau dans la région de Koulikoro

Référence : Programme d’Alimentation en Eau Potable et Mesures d’Assainissement dans les centres semi-urbains et ruraux (PAEPMA)
Financement par la Coopération financière allemande à travers la KfW
1. Le Gouvernement du MALI a obtenu un don de la République fédérale d’Allemagne à travers la Coopération financière allemande (KfW Banque de développement), pour financer le coût du Programme d’Alimentation en Eau Potable et Mesures d’Assainissement dans les centres semi-urbains et ruraux des régions de Mopti, Kayes et Koulikoro (PAEPMA). Il est prévu qu’une partie des sommes accordées soit utilisée pour effectuer les paiements dus se rapportant à la réalisation des « Travaux de forage de production d’eau dans la région de Koulikoro ».
2. La Direction Nationale de l’Hydraulique en collaboration avec la KfW sollicite des Offres sous pli fermé de la part de Soumissionnaires éligibles pour exécuter les Travaux de réalisation des « Travaux de forage de production d’eau dans la région de Koulikoro ».
3. Les Travaux de forage de production d’eau dans la région de Koulikoro forment deux lots. Les soumissionnaires peuvent répondre pour deux lots en fournissant pour chacun des lots la garantie de soumission correspondante, mais il ne pourra être attributaire que d’un seul lot. Les deux lots se décomposent comme suit :
a. Lot 1 : réalisation, dans la région de Koulikoro sur la rive gauche du fleuve (Cercles de Banamba, Kolokani Kati et Kangaba), d’environ 94 forages dont 47 positifs (Q>5m3/h) d’une profondeur moyenne de l’ordre de 80 m, pouvant atteindre par endroit une profondeur maximale de 200 m et réhabilitation de quatre (4) forages existants ;
b. Lot 2 : réalisation, dans la région de Koulikoro sur la rive droite du fleuve (Cercles de Dioila, Kati et Kangaba), d’environ 64 forages dont 32 positifs (Q>5m3/h) d’une profondeur moyenne de l’ordre de 80 m pouvant atteindre par endroit une profondeur maximale de 200 m et réhabilitation de deux (2) forages existants.
4. La participation à l’Appel d’Offres est ouverte, à égalité de conditions, à toute entreprise justifiant des capacités juridiques, financières et techniques requises et qui ne sont pas en situation de litige sur un marché publique de la République du MALI ou avec la KfW. N’est pas admise à participer à la présente consultation toute entreprise :
– qui est en état de faillite, ou en état de cessation de payement constaté par une décision judiciaire entraînant le dessaisissement total ou partiel de la gestion et de la disposition de ses biens ;
– qui s’est rendue gravement coupable de fausses déclarations ou de manoeuvres frauduleuses à l’occasion des renseignements exigibles pour sa participation à un appel de candidature ou d’offres ;
– qui s’est vu valablement suspendre pour une durée temporaire ou indéterminée, à la participation à l’appel d’offres en République du Mali;
– qui est sous sanctions du Conseil de sécurité des Nations Unies qui s’opposent à sa participation ;
– qui participe ou a participé en qualité de consultant à la préparation du projet en objet ; il en est de même pour toute entreprise ou personne ou toutes entreprises ou personnes associées au candidat dans le cadre d’un groupe ou d’une autre structure économique consolidée à caractère similaire.
5. Les soumissionnaires intéressés à participer peuvent examiner le Dossier d’Appel d’Offres, aux heures d’ouvertures de l’administration malienne, dans les bureaux de :
Direction Nationale de l’Hydraulique, Cellule du projet PAEPMA
Square Patrice LUMUMBA,
BP 66, BAMAKO, Tél : 00 223 20 21 21 11 E-mail : madioutoure6@gmail.com
La Direction Nationale de l’Hydraulique pourra apporter des éclaircissements au contenu de la présente invitation, soit de sa propre initiative, soit à la suite d’une réponse donnée à un candidat intéressé ayant demandé une précision. Des questions seront à adresser exclusivement par écrit à l’adresse courriel indiquée ci-dessus, au plus tard 14 jours civils avant la fin du délai de soumission. De telles précisions seront transmises par courrier électronique dans un délai d’au moins 7 jours civils avant la fin du délai de soumission, à tous les intéressés ayant informé la Direction Nationale de l’Hydraulique de leur participation.
6. Le Dossier d’Appel d’Offres pourra être acheté par les candidats moyennant paiement d’un montant non remboursable de Cent cinquante mille francs CFA (150.000 XOF) ou Deux cent trente Euros (230 €) à payer au niveau du cadre financier de la cellule du projet PAEPMA
7. L’appel d’offres se réalise conformément aux Directives pour la passation de Marchés de prestations de Conseils, Travaux de Génie Civil, Installations, fournitures et services Divers dans la Coopération financière avec des pays partenaires (https://www.kfw-entwicklungsbank.de/International-financing/KfW-Development-Bank/Publications-Videos/Publication-series/Guidelinesand-contracts/)
8. Les Offres devront être soumises à l’adresse ci-dessus au plus tard le 13 mars 2020 à 9 h 00. Les Offres doivent comprendre une garantie de Soumission, pour un montant de :
– douze millions cinq cent mille francs CFA (12 500 000 XOF) pour le lot 1, ou le montant équivalent dans une monnaie librement convertible.
– neuf millions cinq cent mille francs CFA (9 500 000 XOF) pour le lot 2, ou le montant équivalent dans une monnaie librement convertible.
9. Les offres seront ouvertes en présence des représentants des Soumissionnaires qui le souhaitent à la Direction Nationale de l’Hydraulique, Square Patrice Lumumba, BP 66 Bamako – Mali, le 13 mars 2020 à 9 h 30 mn
10. Les offres feront l’objet d’une évaluation de la qualification des soumissionnaires et pour les soumissionnaires qualifiés d’une évaluation technique et ensuite, pour les soumissionnaires ayant obtenu une note technique d’au moins 75 points une évaluation financière et une liste complète des exigences sera fournie dans le dossier.
La qualification portera sur l’éligibilité de la société, les antécédents de litiges ou de défaut d’exécution de marchés, sur la situation et les performances financières de l’entreprise, sur l’expérience globale et spécifique du soumissionnaire et enfin sur la conformité du matériel proposé.
L’évaluation technique portera sur la méthodologie proposée, la conformité du planning proposé avec les délais contractuels, la conformité du personnel proposé avec les exigences du dossier

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email

Autres articles