ISA CONSEILS 3

Réalisation d’études

09/03/2018 OXFAM GB
Print Friendly, PDF & Email

Réalisation d’études

ETUDE SUR « FEMMES ET MECANISMES DE PREVENTION DES CONFLIT, PROMOTION DE LA PAIX ET DE LA RECONCILIATION DANS LA REGION DE GAO ET DE TOMBOUCTOU »

INTRODUCTION 

Le récent conflit armé au Nord du Mali a eu des conséquences sans précédent pour le pays. Il a eu des effets moins visibles et moins compris, tels que des changements socioculturels profonds qui ont fragilisé le tissu social et détérioré les rapports entre les communautés et entre celles-ci et les détenteurs de pouvoir.

Des tensions communautaires sous-jacentes ont été exacerbées et des violences ont éclaté dans plusieurs localités du Nord. La fragilisation des relations sociales a entrainé des sentiments de peur et de méfiance. Les menaces et les violences, les différences d’intérêts entre individus et communautés, ainsi que les difficultés de communication ne rendent pas la situation facile. La région de Gao a constitué l’épicentre du conflit avec la présence continue des groupes armés et des forces armées maliennes, françaises et de la MINUSMA.

Depuis la signature de l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali, le renforcement de la cohésion sociale reste une priorité pour l’Etat et les communautés nationales et international. C’est pour s’aligner sur les préoccupations du Gouvernement malien qu’Oxfam sous financement AMC a initié un projet qui a pour objectif de contribuer aux efforts de promotion de paix et de stabilisation dans les cercles de Bourem (communes de Bamba, Téméra et Bourem), Gao (Gabéro, Gounzoureye et N’Tillit) et Gourma-Rharous (Gossi et Gourma-Rharous) au Mali à travers une approche mobilisation communautaire.

Ce conflit de par sa nature a du mal à être pris en charge par les divers mécanismes de régulation tant traditionnels que modernes. Actuellement, ni I ‘État, ni aucun autre acteur seul ne semblent être en mesure de réguler de manière équitable et durable les besoins antagonistes des différents groupes vivants en communauté. A cet égard, il est nécessaire de trouver des stratégies originales d’utilisation des mécanismes consensuels et traditionnels locaux de prévention, de gestion et de résolution des conflits pour faire face aux nouveaux types de conflits apparus avec la crise. Il s’agit ici d’agir sur les nombreux facteurs qui risqueront d’exacerber le conflit actuel. Cette initiative de Oxfam permettra de jeter les bases et d’identifier les prémisses pour amorcer et aborder une approche communautaire bâtie sur les vraies préoccupations des populations concernées en matière de paix, de sécurité et de développement.

Les organisations de la société civile et bien d’autres acteurs jouent un rôle prépondérant dans la promotion de la paix et la consolidation de la cohésion sociale dans la région de Gao.  Cependant, il existe de grandes disparités entre ces organisations dont les compétences opérationnelles restent peu connues, peu évaluées et insuffisamment valorisées.

En prélude á ce processus de mobilisation des  communautés concernées  et  de renforcement du rôle des femmes  en matière de prévention et de gestion des conflits, il est prévu de procéder à une analyse participative et approfondie de la dynamique des conflits inter et intra-communautaires dans les communes d’interventions, des mécanismes endogènes de gestion et prévention, de décrire les inégalités/potentialités qui existent entre femmes et hommes dans le domaines et les  normes et autres pratiques de la société qui favorisent (de façon implicite ou explicite) à la discrimination ou à l’inégalité des genres dans la prévention et la gestion des conflits. OXFAM voudrait promouvoir les bonnes pratiques en matière de participation et l’implication des acteurs locaux dans le domaine de paix et de cohésion sociale. L’identification des acteurs œuvrant dans le domaine de la paix et de cohésion sociale et le diagnostic de leurs forces et faiblesses permettront à OXFAM de planifier les actions de renforcement de capacités et de consolidations des meilleures pratiques en vue   soutenir le processus de suivi de la mise en œuvre des actions concrètes en matière de paix, de prévenir toutes les formes de violences et de tensions communautaires.

Les données qui seront issues de cette étude multidimensionnelle permettront de bien circonscrire les activités de renforcement de la cohésion sociale, de réduction des tensions, et de renforcement des capacités de prévention et gestion des conflits des communauté

Les résultats de la mission devront aboutir aux objectifs spécifiques suivants :

  1. Avoir une cartographie sur l’existant et le fonctionnement des structures communautaires de promotion ou gestion de paix et de cohésion sociale existants
  2. Diagnostic social, incluant une analyse Sexo spécifique, élaboré sur la sécurité et la gestion des conflits
  3. Décrire et analyser les mécanismes endogènes de gestion et prévention des conflits existants
  4. Tenir un atelier de validation des résultats de l’étude par région {Gao et Tombouctou}
  5. Tenir un atelier national de restitution/diffusion des résultats

OBJECTIFS  

Objectif Global

L’objectif global de la prestation est de rendre disponibles et exploitables les données des enquêtes sur l’analyse Genre.

Objectifs opérationnels de la consultation  

La consultation vise à : 

Avoir la cartographie des interventions conflits et cerner les dynamiques entre les intervenants

  • Déterminer spécifiquement les différents acteurs, leurs rôles et leurs influences explicites ou implicite dans la prévention et la gestion spécifique les différents acteurs
  • Existence dun cadre d’un dialogue régulier entre les structures et les leaders communautaires pour paix
  • Une cartographie des conflits avec analyse de la dynamique des conflits existants par commune (types, causes profondes, acteurs engagés, niveau de gravité ou tension, etc.)
  • Dégager un référentiel indicatif du niveau de cohésion sociale par commune, et faire ressortir la lecture des communautés locales sur la crise, pour servir d’orientation à toutes les interventions (origine des conflits, zones à forte prévalence des conflits).
  • Identifier les anciens mécanismes (traditionnels) de prévention et de résolution des conflits (cartographie et rapport d’évaluation).
  • Proposer par commune, des mécanismes de transformation des conflits adaptés au contexte actuel pour la construction de la paix.
  • Des plans de prévention et réponse de plaidoyer sur la prévention, gestion et résolution pacifique des conflits, en faveur des communautés sont élaborés.
  • Sous forme de tableau, faire ressortir les éléments de divergence et de convergence par commune, les facteurs qui endommagent et érodent la cohésion sociale et identifier les signes précurseurs d’une menace de cohésion sociale,
  • Proposer une analyse des risques (positif et négatif) que pourrait avoir ce projet sur les autres programmes d’Oxfam dans la région
  • Définir la nécessite d’un plan d’action communautaire et d’un plan de plaidoyer et les critères de fonctionnalité

Engager les femmes sur le thème de la paix avec un focus sur la représentativité et la participation dans le processus de paix et analyse de conflit

  • Déterminer, analyser et documenter le rôle des femmes dans la résolution et la prévention des conflits sociaux, des tensions sociales
  • Niveau de participation des femmes et des filles dans la gestion résolution et /ou promotion de la paix
  • Identifier les préoccupations /contraintes réelles des femmes qui entravent la participation des femmes dans la résolution et la prévention des conflits sociaux, des tensions sociales et définir avec elles les actions/ appuis nécessaires pour un changement de la situation
  • Cerner le type d’obstacles que les femmes rencontre pour une bonne participation des femmes dans la résolution et les manières de les éliminer, de les minimiser ou de les contourner
  • Quels sont les facteurs socioculturels qui entravent ou qui favorisent la participation des femmes aux processus de paix ? i. Qui entravent leur participation : ii. Qui favorisent leur participation
  • Identifier les mécanismes de gestion des conflits (traditionnels, actuels) dans les localités de l’étude ; – Analyser le rôle et la qualité de la participation des femmes dans ces mécanismes ainsi que leurs capacités pour la consolidation de la paix et la réconciliation ; –
  • Faire un mapping de l’existence des comités de paix et leurs fonctionnent
  • Faire un mapping cases de paix gérées par les femmes.
  • Déterminer les problèmes/contraintes lies à la gestion la gestion et au fonctionnement d’une case de paix ?
  • Collecter des données ventilées par sexe et par âge
  • Analyser les données et produire un rapport ventilé par sexe et par âge

Diagnostic social

  • Le niveau de participation des communautés et leur disponibilité à partager leurs problèmes et leurs connaissances sur le problème de conflit, de paix et de réconciliation.
  • Est-ce qu’il y a des obstacles internes et externes pour la mise en œuvre des activités relatives a la gestion des conflits
  • Identifier et analyser les facteurs communautaires de risque
  • Les différentes valeurs /normes communautaires favorables pour la gestion des conflits et la pro motion de la paix
  • La population a-t-elle une plus grande prise de connaissance de la valeur de la participation des femmes dans la paix, la sécurité et la protection des femmes ?
  • Quel est le rôle des jeunes dans la prévention, la gestion et la résolution des conflits ?

RESULTATS ATTENDUS

OXFAM et ses partenaires disposent entre autres d’une cartographie des conflits et des acteurs et d’une analyse globale des acteurs impliqués dans la promotion de la paix et la consolidation de la cohésion sociale 

Output

  • Elaborer un document d’analyse sur les acteurs agissant dans le domaine de paix et de cohésion sociale dans la région de Gao et Tombouctou.
  • Les relations des organisations de la société civiles entre elles pour la promotion de la paix (cadres de concertation. Réseautage) et les propositions de solutions/ stratégies pour leur résolution ; Fournir des informations sur les outils de travail de ces organisations ;
  • Des mécanismes de transformation des conflits adaptés au contexte actuel pour la construction de la paix, sont proposés par commune.
  • Le rôle des femmes dans la recherche de la paix depuis l’éclatement de la crise est identifié et documenter ;
  • Les mécanismes de gestion des conflits (traditionnels, actuels) dans les localités de l’étude ;
  • Le rôle et la qualité de la participation des femmes dans ces mécanismes ainsi que leurs capacités pour la consolidation de la paix et la réconciliation sont connus.

METHODOLOGIE PRECONISEE 

La méthodologie de cette étude se veut participative et associera des enquêtes de terrain, des entretiens avec les instances décisionnelles des ONG/mouvements associatifs, des focus groups, une évaluation d’actions engagées par des organisations dans le domaine de paix et de cohésion sociale, une revue documentaire, et toute autre démarche nécessaire, identifiée en discussion en étroite concertation avec OXFAM

La méthode générale pour conduire cette consultation porte sur : a) La revue documentaire des données disponibles ; b) Les Interviews semi-directives et les focus groups avec les parties prenantes et les leaders communautaires ; c) Les interviews avec les principaux informateurs clés ; d) Les visites au sein des organisations ciblées ; e) La compilation, le traitement et l’analyse de données.

Une méthodologie plus détaillée ainsi qu’un plan de travail spécifique devront être présentés par le consultant. 

MISSION ATTENDUE DU CONSULTANT OU SOCIETE D’EXPERTISE

  • Présenter à OXFAM une note conceptuelle décrivant la méthodologie, une liste indicative d’entretiens à mener, les modèles pour chaque technique d’enquête qualitative choisie (interview, focus group, etc.) et le plan de travail ;
  • Organiser et réaliser des interviews avec un groupe représentatif sur la base de l’appartenance géographique (les interviews porteront sur les problèmes et les besoins en relation avec la thématique de prévention des conflits et de promotion de la paix et de la réconciliation au sein des communautés);
  • Organiser et réaliser des focus groups avec les leaders communautaires, les associations féminines, les représentants des ONG / mouvements associatifs et tout autre intervenant dans le domaine de la prévention des conflits et de promotion de la paix et de la réconciliation au sein des communautés pour élaborer des suggestions d’intervention qui pourraient améliorer les mécanismes existants
  • Elaborer et proposer à OXFAM le sommaire de l’étude en français pour validation ;
  • Finaliser la cartographie et le document d’analyse qui devront être validés par OXFAM ;
  • Coordonner avec OXFAM et apporter toute modification nécessaire aux activités prévues à la demande de OXFAM.
  • Procéder à un recensement de base de toutes les acteurs potentiellement engagés dans le domaine de paix et de cohésion sociale dans les zones concernées
  • Proposer un plan de renforcement de capacités et des thèmes de formation à l’intention des acteurs identifiés

LIVRABLES

  • Une note conceptuelle de l’élaboration de la cartographie décrivant la méthodologie du travail ainsi que des fiches techniques des acteurs à enquêter et une liste indicative d’entretiens à mener, les modèles pour chaque technique d’enquête qualitative choisie (interview, focus group, world-café…) et le plan de travail ;
  • Une cartographie préliminaire avec le sommaire et la structure de l’étude d’analyse en français pour la validation par OXFAM. Le rapport préliminaire présentera aussi une liste des personnes qui ont participé aux consultations (avec noms, adresse du courrier électronique et numéro de téléphone si possible). Il faut noter que si les personnes consultées préfèrent rester dans l’anonymat, le/la consultant/e devra impérativement respecter ce souhait ;
  • La version finale du rapport de l’étude avec les annexes rédigée en français et tenant compte des commentaires de OXFAM.

PROFIL RECHERCHE

Si Consultant (e) :  (1)-  Etre détenteur/détentrice d’un diplôme supérieur en sciences sociales, sciences politiques, droit, économie ou équivalent, de niveau Maitrise ;  (2)-  Expérience confirmée dans l’élaboration de cartographie basée sur la méthodologie qualitative et/ou dans la réalisation d’études d’évaluation des besoins basée sur une approche participative ; (3)- Connaissance du domaine paix, cohésion sociale et gestion de conflits  (4)Capacité de synthèse, d’analyse et d’évaluation des données et conduite préalable d’enquêtes qualitatives et quantitatives ; (5)Disponibilité à effectuer des entretiens de terrain dans différentes régions ciblées  pour collecter les informations nécessaires ; (6)

Capacité de rédaction d’un rapport de qualité incluant des images des résultats des évaluations participatives ou des photos illustrant les questions d’égalité des genres

(7) Parfaite maîtrise de la langue française et des langues locales.

Si société de conseil/ expertise : : (1)   – expérience avérée et solide dans le domaine de conseil, des références et attestations seront demandés ; (2) Expérience confirmée dans la réalisation d’études d’évaluation des besoins basées sur une approche participative ; (3); –  Expérience confirmée dans le domaine paix et de cohésion sociale (4)  – Grande capacité à livrer les résultats attendus en respectant la qualité requise et les dates limites.

CRITERES DE SELECTION

Les propositions seront évaluées sur la base de critères techniques et financiers : a) Critères Techniques (70%) Seront basés sur les termes de référence et se référeront à la proposition technique soumise par le consultant ou la société de conseil. L’expérience et la capacité technique du consultant compteront pour 70% et leur évaluation sera basée sur les éléments ci-dessous : · La méthodologie proposée pour la conduite de l’intervention, · Le calendrier proposé, · L’expérience générale et spécifique du bureau d’étude, · Le profil du consultant proposé et son expérience générale et spécifique, b) Critères Financiers (30%) L’offre financière représentera 30% pour l’évaluation de la proposition.

NB: Le Consultant souhaitant réaliser ladite étude devra soumettre un CV, une note méthodologique synthétique (proposition de techniques de collecte et de traitement de l’information, les profils des ressources humaines qui seront mobilisées et un plan de travail) et une proposition financière.

Les sociétés de service et les associations de la société civile souhaitant réaliser cette consultation devront soumettre une présentation de la société/association, une note méthodologique synthétique (proposition de techniques de collecte et de traitement de l’information, les profils et le nombre de structures qui seront touchées par l’enquête et un plan de travail) et une proposition financière.

L’offre doit être envoyée par mail aux adresses suivantes : aatoure@oxfam.org.uk et ktraore@oxfam.org.uk avec comme objet : ETUDE SUR « FEMMES ET MECANISMES DE PREVENTION DES CONFLIT, PROMOTION DE LA PAIX ET DE LA RECONCILIATION DANS LA REGION DE Gao ET DE TOMBOUCTOU ».

Date limite pour l’envoi des offres : 09 mars 2018.

LIEU DE L‘ETUDE : Les cercles de Bourem (communes de Bamba, Téméra et Bourem), Gao (Gabéro, Gounzoureye et N’Tillit) et Gourma-Rharous (Gossi et Gourma-Rharous) dans la région de Tombouctou

DELAI D’EXECUTION : Le niveau d’effort pour la réalisation du mandat de la consultante sera de 45 jours à compter de la date de signature du contrat et inclura la production des rapports provisoire et final et l’animation de la restitution.

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email

Autres articles