fbpx

Réalisation d’audit financier et comptable

08/09/2022 REDISSE - PROJET REGIONAL D'AMELIORATION DES SYSTEMES DE SURVEILLANCE DES MALADIES EN AFRIQUE DE L'OUEST
Print Friendly, PDF & Email

Réalisation d’audit financier et comptable

AVIS DE MANIFESTATION D’INTERET

SERVICES DE CONSULTANT – SELECTION DE FIRME PAR LES EMPRUNTEURS DE LA BANQUE MONDIALE

Pays : Mali
Nom du projet : Projet Régional d’Amélioration des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest (REDISSE) – Troisième phase (REDISSE III)
Numéro du Crédit / du Don : Crédit IDA n° 6235-ML & Don IDA n° D313-ML
Intitulé de la mission du Consultant : Services de consultants pour la réalisation de l’audit financier et comptable des exercices 2022, 2023, 2024 et de clôture du Projet
Référence dans le plan de passation des marchés : ML-REDISSE 3 – MALI-291634-CS-QCBS

Le Gouvernement de la République du Mali a reçu un financement de l’Association Internationale de Développement (IDA) pour supporter le coût du Projet Régional d’Amélioration des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest-Troisième phase (REDISSE III), et a l’intention d’utiliser une partie du montant de ce Crédit et Don pour effectuer les paiements au titre du contrat suivant : Services de consultants pour la réalisation de l’audit financier et comptable des exercices 2022, 2023, 2024 et de clôture du Projet.
L’Accord de financement a été signé entre la Banque mondiale et le Gouvernement du Mali le 13/07/2018. Le projet est entré en vigueur le 04/10/2018 et la date de clôture fixée au 31/03/2024.

Le montant total du Projet est de 30 millions de Dollars US, soit environ 16 080 000 000 FCFA.

Les périodes comptables couvertes par l’audit sont comme suit : 2022 (du 1er janvier au 31 décembre), 2023 (du 1er janvier au 31 décembre), 2024 (du 1er janvier au 31 mars) et de clôture (du 1er avril 2024 au 31 juillet 2024).

Les services de consultant (« les Services ») ; comprennent, pour chacun des 04 exercices à auditer (i) la formulation d’une opinion sur les états financiers du Projet fondée sur les normes d’audit Internationales ISA (international standards on auditing) édictées par la fédération Internationale des experts-comptables, IFAC (international fédération of accountants), INTOSAI5 (Organisation Internationale des Institutions Supérieures de Contrôle des Finances Publiques) en matière de vérification des comptes et enfin du Guide d’Audit pour les différents secteurs au Mali ; (ii) la soumission d’une lettre de management évaluant le système de contrôle interne du Projet.

Pour y parvenir, le Cabinet de consultants procèdera à l’audit du Projet en conformité avec les normes ci-dessus citées et inclura les tests et les procédures d’audit ainsi que les vérifications que l’auditeur jugera nécessaires au regard des circonstances. A cet effet, l’auditeur s’assurera, entre autres, que (i) toutes les ressources de la Banque ont été employées conformément aux dispositions de l’Accord de financement, dans un souci d’économie et d’efficience, et uniquement aux fins pour lesquelles elles ont été fournies ; (ii) les acquisitions de biens et services financés ont fait l’objet de marchés passés conformément aux dispositions de l’Accord de financement et ont été proprement enregistrées dans les livres comptables du Projet ; (iii) les recettes de ventes des dossiers d’appels d’offres ainsi que les intérêts créditeurs des comptes bancaires sont correctement comptabilisés dans les livres du Projet et reflétés dans les états financiers annuels ; (iv) tous les dossiers, comptes et écritures nécessaires ont été tenus au titre de différentes opérations relatives au Projet ; (v) le Compte Désigné est géré eu égard aux dispositions de l’Accord de financement ; (vi) les comptes du projet ont été préparés sur la base de l’application des normes du Système Comptable SYSCOHADA (révisé le cas échéant) et donnent une image fidèle de la situation financière du Projet à la fin de l’exercice, ainsi que des ressources reçues et des dépenses effectuées au cours de l’exercice clos à cette date ; un échantillonnage ou sondage sur la justification des avances faites aux partenaires ; (vii) la performance financière globale du Projet est satisfaisante notamment en comparant la réalisation des activités par rapport aux indicateurs de performances tels que décrits dans les documents du Projet et relever toutes les insuffisances et retards ainsi que leurs raisons (l’Auditeur fera une mention spéciale d’appréciation sur la performance de la gestion fiduciaire du Projet) ; (viii) l’affectation des ressources aux activités, catégories de dépenses et composantes est respectée et toute dérogation est justifiée ; (ix) les dépenses inéligibles dans les demandes de remboursement de fonds identifiées lors de l’audit ont été remboursées au Compte Désigné ; (x) le respect des obligations du Projet en matière de reporting financier périodique, d’audit interne, d’audit externe, de passation de marchés, de planification et budgétisation et de la tenue des réunions du Comité pilotage ou de l’instance en tenant lieu.

La durée indicative pour la réalisation de chacune des missions d’audit ci-dessus citées est d’au maximum trente (30) jours à compter de la date notifiée au Cabinet d’audit par le Projet pour le démarrage de la mission concernée.

La mission pour l’audit de l’exercice 2024 sera immédiatement suivie de celle pour la période de clôture. La date indicative du début de la première mission d’audit est le 03 avril 2023.

Le Cabinet ou Groupement de cabinets d’audit retenu signera un contrat, qui s’étalera sur environ 3 ans, pour la réalisation de l’audit des exercices 2022, 2023, 2024 et de clôture. La poursuite des prestations pour l’audit de l’exercice N+1 est toutefois conditionnée à la réalisation satisfaisante des prestations pour l’exercice N.

Le personnel clé à mobiliser par mission sera composé d’un directeur de mission, d’un chef de mission, d’un auditeur senior et d’un spécialiste en passation de marchés.

Le mandat détaillé de la mission (termes de référence) peut être obtenu à l’adresse indiquée ci-après.

Le Coordinateur du Projet Régional d’Amélioration des Systèmes de Surveillance des Maladies en Afrique de l’Ouest – Troisième phase (REDISSE III), invite maintenant les Sociétés d’experts admissibles (« Consultants ») à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et l’expérience pertinente pour l’exécution des Services. Les critères de présélection (liste restreinte) sont les suivants : (i) être un Cabinet d’Audit et d’Expertise Comptable indépendant, faisant profession habituelle de réviser les comptes, régulièrement inscrit au Tableau d’un Ordre des Experts Comptables reconnu au plan international par l’IFAC ou la FIDEF, éligible aux marchés publics, acceptable par la Banque mondiale, (ii) disposer, du 1er janvier 2013 à ce jour, d’une expérience confirmée en audit financier de projets/programmes de développement sur financement Banque mondiale/BAD/FED/AFD/KFW ; et (iii) disposer de capacités techniques et managériales pour pouvoir mener à bien les prestations, objet du présent avis.

Les preuves de l’exécution satisfaisante de missions d’audits financiers (du 1er janvier 2013 à ce jour), telles que définies ci-avant, doivent obligatoirement être fournies dans le dossier de manifestation d’intérêt ; faute de quoi, la mission ne sera pas prise en compte lors de l’évaluation.

L’attention des Consultants intéressés est attirée sur la section III-paragraphes 3.14 ; 3.16 et 3.17 du « Règlement de Passation des Marchés de la Banque mondiale pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets d’Investissement » – édition de Juillet 2016, révisé en Novembre 2017, Août 2018 et Novembre 2020, qui énonce la politique de la Banque mondiale en matière de conflits d’intérêts.

Les Consultants peuvent s’associer à d’autres firmes pour améliorer leurs qualifications, mais doivent indiquer clairement si l’association prend la forme d’une entreprise et/ou d’un sous-cabinet de conseil (en la forme d’un groupement solidaire ou d’un accord de sous-traitant). Dans le cas d’une entreprise commune, tous les partenaires de l’entreprise commune sont solidairement responsables de l’ensemble du contrat, s’ils sont sélectionnés.

Un Consultant sera sélectionné conformément à la méthode « Sélection Fondée sur la Qualité et sur le Coût » énoncée dans le Règlement ci-dessus cité.

De plus amples informations peuvent être obtenues à l’adresse ci-dessous tous les jours ouvrables de 8 heures à 16 heures GMT.

Les manifestations d’intérêt, par écrit et portant la mention «Manifestation d’intérêt pour l’audit financier et comptable des exercices 2022, 2023, 2024 et de clôture du Projet REDISSE III», doivent parvenir, à l’adresse ci-dessous (en personne, par la poste ou par courriel sous format non modifiable), au plus tard le 08 septembre 2022.

L’adresse à laquelle il est ci-dessus fait référence est :
Nom du bureau : Unité de Coordination du Projet REDISSE III
A l’attention de : Coordinateur du Projet
Adresse : Quartier Sotuba, route de l’IER, à 200 mètres du rond-point Général Abdoulaye SOUMARE, face à la radio Baoulé et contigu à l’église CMCI-Mali, Bamako (République du Mali)
Tél. : (+223) 44 90 53 66 ou 66 95 28 53 ou 76 45 78 41 ou 76 43 73 34
Email : redisse3.mali@gmail.com avec obligatoirement copie à seydougoita@hotmail.com et drahmaiga2@gmail.com

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email