fbpx

Mise en place d’un mécanisme de suivi des réalisations du Projet

10/12/2021 PROJET D’APPUI A LA COMPETITIVITE AGRO INDUSTRIELLE AU MALI (PACAM)
Print Friendly, PDF & Email

Mise en place d’un mécanisme de suivi des réalisations du Projet

PROJET D’APPUI A LA COMPETITIVITE AGRO INDUSTRIELLE AU MALI (PACAM)

SOLLICITATION DE MANIFESTATIONS D’INTERET N°001/2021/PACAM

Recrutement d’un consultant  pour la mise en place d’un mécanisme de suivi des réalisations du Projet et pour mener des enquêtes de satisfactions auprès des bénéficiaires du Projet d’Appui à la Compétitivité Agro-industrielle au Mali (PACAM). 

Crédit IDA N° 5919.-ML

No de référence (selon le Plan de Passation des Marchés sur STEP): CNRA 253666 CS-LCS ; Composante 2 : Améliorer l’accès aux zones de production de mangues. 

Le Gouvernement de la République du Mali a obtenu un financement de la Banque Mondiale d’un montant équivalant à US$ 30 millions pour financer le Projet d’appui à la compétitivité agro industrielle au Mali (PACAM), et à l’intention d’utiliser une partie du montant de ce crédit pour effectuer des paiements au titre du contrat relatif à la mise en place d’un mécanisme de suivi des réalisations du Projet et pour mener des enquêtes de satisfactions auprès des bénéficiaires du Projet d’Appui à la Compétitive Agro-industrielle au Mali. 

OBJECTIFS DE LA MISSION

L’objectif général de l’étude est d’une part de mettre en place un mécanisme de suivi des réalisations pour garantir la soutenabilité et la durabilité des infrastructures du projet au-delà de sa durée d’exécution ; et d’autre part de mesurer le degré de satisfaction des bénéficiaires du Projet estimant que les infrastructures réalisées par le Projet reflètent leurs besoins.

De façon spécifique, il s’agira de :

  • Mettre en place un mécanisme de suivi et d’évaluation concernant la maintenance et l’entretien des infrastructures, particulièrement leur gestion au niveau de chaque commune bénéficiaire ainsi que les mesures pour assurer leur durabilité ;
  • Organiser et former les bénéficiaires et les services techniques locaux en technique de suivi, d’évaluation pour la maintenance et l’entretien des pistes rurales au niveau des communes traversées par les pistes réhabilitées par le Projet et bénéficiaires des centres de collecte et de commercialisation ;
  • Identifier et former les prestataires dans le domaine de l’entretien des forages, des étables et les électriciens spécialisés dans le solaire et les mettre en relation avec les emboucheurs appuyés par le Projet dans chaque zone d’embouche (Kita, Sandaré et Kayes) ;
  • Mettre en place avec les emboucheurs et les services techniques locaux après leur formation, un mécanisme de suivi et d’appréciation du respect du planning de suivi préétabli et de la qualité de la prestation des mandataires vétérinaires afin de l’améliorer si nécessaire au niveau de chaque zone d’embouche du Projet ;
  • Mettre en place avec LAHAM et les emboucheurs un comité de suivi du respect des clauses du contrat entre LAHAM et les emboucheurs ;
  • Déterminer le taux de bénéficiaires /genre estimant que les infrastructures réalisées répondent à leurs besoins ;
  • Déterminer le pourcentage de bénéficiaires/genre satisfait de la qualité et du rôle joué par les infrastructures.

RESULTATS ATTENDUS 

A l’issue de cette étude, les résultants suivants sont attendus :

  • Un mécanisme de suivi et d’évaluation de la maintenance et d’entretien des infrastructures ainsi que leur gestion est mis en place au niveau de chaque commune bénéficiaire ;
  • Les bénéficiaires et les services techniques locaux sont organisés et formés en technique de suivi, d’évaluation de la maintenance et d’entretien des pistes rurales au niveau de chaque commune traversée des pistes réhabilitées par le Projet et bénéficiaires des centres de collecte et de commercialisation ;
  • Les prestataires dans le domaine de l’entretien des forages, des étables et les électriciens spécialisés dans le solaire sont identifiés, formés et mis en relation avec les emboucheurs appuyés par le Projet dans chaque zone d’embouche (Kita, Sandaré et Kayes) ;
  • Un mécanisme de suivi et d’appréciation du respect du planning de suivi préétabli et de la qualité de la prestation des mandataires vétérinaires est mis en place avec les emboucheurs et les services techniques locaux après leur formation afin de l’améliorer si nécessaire dans chaque zone d’embouche du Projet ;
  • Un comité de suivi du respect des clauses du contrat entre LAHAM et les emboucheurs est mis en place et est fonctionnel ;
  • Le taux de bénéficiaires estimant que les infrastructures réalisées répondent à leurs besoins est connu ;
  • Le pourcentage de bénéficiaires satisfait de la qualité et du rôle joué par les infrastructures est connu.

La Coordinatrice du PACAM invite les firmes spécialisées, cabinets privés et indépendants (« Consultants ») admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des Services. Les critères pour l’établissement de la liste restreinte sont :

  • Avoir réalisé des missions similaires en lien avec la mise place un mécanisme de suivi des réalisations de projet et des enquêtes de satisfactions auprès des bénéficiaires ;
  • Avoir une expérience dans le domaine des infrastructures et études de satisfactions,  justifier d’une expérience d’au moins de dix (10) ans dans l’exercice du métier ;

Ces missions similaires devront être prouvées par des attestations de bonne exécution ou des pages de garde et de signature des contrats exécutés ou des attestations de services faits délivrées par le commanditaire ;

En cas d’ex éco, le consultant ayant exécuté le plus grand nombre de missions similaires pour les projets financés par la Banque mondiale sera choisi.

Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions du paragraphe 1.9 des « Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale (« Directives de Consultants ») édition de Janvier 2011 révisée en Juillet 2014, relatives aux règles de la Banque Mondiale en matière de conflit d’intérêts sont applicables. 

Les Consultants peuvent s’associer avec d’autres firmes pour renforcer leurs compétences respectives en la forme d’un groupement solidaire ou d’un accord de sous-traitant.

Un Consultant sera sélectionné selon la méthode de la Sélection au Moindre Coût (SMC), telle que décrite dans les Directives de Consultants.

Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse ci-dessous et aux heures suivantes de 08 heures à 17 heures du lundi au jeudi et de 08 heures à 12 heures le vendredi au siège du PACAM à Hamdallaye ACI 2000, Rue 329, situé en face ouest de la mosquée Cheikh Hassane Abdalah Cheikh, Bamako-Mali. Tel : 00 223 44 97 91 60 /Email : sdiatta@pacam.ml  et yarmoussa@pacam.ml

L’avis de manifestation d’intérêt est disponible sur le site internet du PACAM : www.pacam.ml

Les manifestations d’intérêt écrites doivent être déposées à l’adresse ci-dessous en copie dure ou par courrier électronique (en fichier non modifiable) aux adresses suivantes : yarmoussa@pacam.ml, sdiatta@pacam.ml,  au plus tard le vendredi  10 Décembre 2021 à 10 heures 00 TU  au Secrétariat de la Coordination du PACAM / Hamdallaye ACI 2000, Rue 329, situé en face ouest de la mosquée Cheikh Hassane Abdalah Cheikh, Bamako-Mali. Tel : 00 223 44 97 91 60.

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email

Autres articles

Travaux de Construction