Élaboration du nouveau plan de communication et de plaidoyer en matière de lutte contre le Paludisme

23/11/2018 PROJET KJK
Print Friendly, PDF & Email

Élaboration du nouveau plan de communication et de plaidoyer en matière de lutte contre le Paludisme

Informations générales

Intitulé de la missionConduite du processus d’élaboration du nouveau plan de communication et de plaidoyer en matière de lutte contre le Paludisme au Mali 2014 – 2018 et élaboration du nouveau plan 2019 – 2022.
Composante Division Communication et mobilisation Sociale
Bénéficiaire PNLP
Pays Mali
Période De Novembre à Décembre 2018
Nombre de jours prévus 32 jours

Contexte et justification

Les indicateurs socio-sanitaires au Mali demeurent parmi les plus bas au monde. Selon la dernière Enquête Démographique et de Santé  (EDSM-V  2012- 2013), le taux de mortalité infantile est  de 56 pour 1000 naissances. Ce taux élevé s’explique par plusieurs causes dues à des maladies évitables comme le paludisme. En effet, au Mali le paludisme constitue  32 % des motifs de consultation dans les formations sanitaires publiques (SLIS 2017).

  • Environ 2.097.797 cas de paludisme dans les formations sanitaires et par les ASC.
    • 424.223 cas simples et 673.574 cas graves
    • 1050 décès

Les enfants de moins de 5 ans et les femmes enceintes sont les couches les plus affectées par cette maladie.

Suite au lancement de l’initiative Roll Back Malaria en 1998 et aux différents sommets des chefs d’Etats et de Gouvernements Africains sur le paludisme, le Mali, à l’instar des pays Africains endémiques au Sud du Sahara, a officiellement manifesté son engagement dans la lutte contre le paludisme en adaptant ses stratégies de lutte et en développant au cours des dix dernières années des plans stratégiques pour les périodes 2001-2005, 2007-2011 et 2013-2017.

Les plans stratégiques nationaux sont soutenus par des plans de communication et de plaidoyer visant à assurer leur appropriation et l’atteinte de leurs objectifs. Le dernier plan de communication et de plaidoyer sur le paludisme porte sur la période 2014-2018. Il a été élaboré grâce à l’appui financier de l’USAID et l’appui technique du Centre pour les Programmes de Communication de John Hopkins University et du Réseau NetWorks.

L’objectif global du plan de communication et de plaidoyer sur le paludisme 2014-2018 était de mettre en œuvre un programme coordonné entre les stratégies techniques et les comportements des cibles à protéger des méfaits du paludisme. Il a permis d’orienter, de réunir et d’harmoniser les interventions de communication et de plaidoyer du PNLP et ses partenaires intervenants dans le domaine du paludisme.

Ce plan avait été disséminé dans 5 régions (Kayes, Koulikoro, Sikasso, Mopti et le District de Bamako) grâce à l’appui financier du projet USAID Keneya Jemu Kan et dans la région de Ségou grâce au Fonds Mondial. Le document a été le cadre de référence pour les acteurs de mise en œuvre des activités de communication.

C’est dans ce contexte que le PNLP sollicite l’appui de l’USAID Keneya Jemu Kan à travers PMI pour le recrutement d’un consultant national pour la conduite du processus d’élaboration du nouveau plan de communication qui va se dérouler en deux étapes :

  • 1ere étape: revue de l’actuel plan de communication et de plaidoyer 2014 – 2018
  • 2ème étape: élaboration du nouveau plan 2019 – 2023.

Objectifs de la mission

Objectif général :

L’objectif général de la mission est d’appuyer le PNLP dans le processus d’élaboration du nouveau plan  de communication annexé au plan stratégique 2018 – 2022 de lutte contre le paludisme.

Objectifs spécifiques :

II s’agit spécifiquement en collaboration avec les acteurs de la  lutte contre le Paludisme, sous la supervision technique du chef de la division communication et mobilisation sociale et sous l’autorité du Directeur du PNLP :

Objectif 1 : Faire l’analyse situationnelle de l’état de mise en œuvre, d’utilisation et d’appropriation de l’actuel plan de communication 2014 – 2018.
Objectif 2 : Elaborer le nouveau plan de   communication et de Plaidoyer en matière de lutte contre le paludisme au Mali 2019 – 2023 

Missions ou tâches du consultant

Le consultant national pour les aspects programmatiques doit appuyer le PNLP et le GTCP (Groupe de Travail Communication Paludisme) dans les tâches suivantes sans être exhaustives :

  • Remplissage des questionnaires de la revue externe sur le terrain auprès des partenaires de mise en œuvre du plan actuel de communication (6 jours);
  • Soumettre le rapport de la revue externe de l’actuel plan (1 jour);
  • Animer l’atelier de revue interne avec les acteurs clés de la lutte contre le paludisme : l’équipe du PNLP et les membres du GTCP (2 jours) ;
  • Proposer les axes stratégiques prioritaires pour l’élaboration du nouveau plan de communication 2019 – 2023 (1 jour);
  • Animer l’atelier d’élaboration du nouveau plan de communication 2019–2023 (6 jours);
  • Produire le premier draft 0 du nouveau plan de communication 2019–2023 (10 jours) à partir des travaux de l’atelier d’élaboration;
  • Animer l’atelier de finalisation du premier draft avec les membres GTCP (2 jours) ;
  • Produire la version finale du plan de communication 2019-2023 (3jours)
  • Présenter le plan au PNLP et ses partenaires (1 jour).

Total de nombre de jours de la consultation : 32 jours

Résultats attendus

  • L’analyse participative de la situation actuelle du plan de communication 2014-2018 est réalisée ;
  • L’atelier d’élaboration du nouveau plan stratégique 2019-2023 est réalisé;
  • Le nouveau plan de communication et de plaidoyer budgétisé pour la lutte contre le Paludisme au Mali 2019-2023 est disponible.

Profil du consultant

  • Spécialiste de communication en Santé Publique, un économiste, un planificateur et ayant au moins dix (10) ans d’expérience et de solides connaissances dans les domaines de la lutte contre le paludisme, la communication, le plaidoyer, la planification, la mise en œuvre et le suivi évaluation des stratégies de communication ;
  • Expertise d’au moins 5 ans dans l’élaboration des plans nationaux de communication de lutte contre le paludisme ;
  • Expertise d’au moins 5 ans dans l’élaboration, l’évaluation et l’appui des plans de communication ;
  • Avoir d’excellentes qualités /capacités :
  • d’animation et de management d’équipe
  • de facilitation, de communication et de pédagogie
  • de travail en équipe et relationnel
  • de synthèse et de rédaction en français
  • de prise de décision et d’initiative.
  • Maitriser l’outil informatique.

Soumission :

Les postulants sur appel d’offres proposeront :

  • Une offre technique comportant les expériences antérieures de développement de plans de communication, l’approche méthodologique proposée et le calendrier de réalisation ;
  • Une offre financière détaillée.

Ces offres doivent être envoyées par email au plus tard le Vendredi  23 novembre 2018 à 17 heures GMT à : recrutement@projetkjk.org

Prise en charge du consultant :

Le financement de la présente consultation sera assuré par    USAID/PMI à travers son projet Keneya Jemu Kan (KJK).

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email

Autres articles