Cour Constitutionelle du Mali
ISA CONSEILS 2

Réalisation d’études techniques, de contrôle et surveillance des travaux

30/08/2015 SOMAPEP - SOCIETE MALIENNE DE PATRIMOINE DE L'EAU POTABLE
Print Friendly, PDF & Email

Réalisation d’études techniques, de contrôle et surveillance des travaux

Sollicitation de manifestation d’intérêt n°002/2015/DAMG/ATD-bis pour les Services de consultants pour les prestations d’études techniques, de contrôle et surveillance des travaux complémentaires pour l’extension du réseau de distribution d’eau potable de la ville de Bamako, dans le cadre de la tranche 2 du PAEP de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala
Le Gouvernement de la République du Mali a reçu un crédit de l’Association Internationale de Développement (IDA),  et a l’intention d’utiliser une partie  du montant de ce crédit pour effectuer les paiements au titre du contrat suivant « Services de consultants pour les prestations d’études techniques, de contrôle et surveillance des travaux complémentaires pour l’extension du réseau de distribution d’eau potable de la ville de Bamako, dans le cadre de la tranche 2 du PAEP de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala ».
Le projet est conjointement financé par sept (07) bailleurs (IDA, BAD, BID, AFD, BEI, UE et la Coopération Italienne).
L’objectif visé par le projet est la couverture des besoins en eau potable de la ville de Bamako jusqu’à l’horizon 2032, par la construction d’une nouvelle station de traitement d’eau de 500 000 m3/jour, sur le site de Kabala, à environ 12 Km en amont de Bamako sur la rive droite du fleuve Niger, en trois tranches :
Tranche 1 : production de 144.000 m3/jour ;
Tranche 2 : augmentation de la production avec 144.000 m3/jour supplémentaires ;
Tranche 3 : 240 000 m3/jour.
Les prestations objet de la présente sollicitation de manifestation d’intérêt concernent les services de consultants pour les prestations d’études techniques, de contrôle et surveillance des travaux complémentaires pour l’extension du réseau de distribution d’eau potable de la ville de Bamako, dans le cadre de la tranche 2 du PAEP de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala.
Les services comprennent les études techniques, le contrôle et la surveillance des travaux suivants :
– Construction d’un réservoir de 10 000 m3  à Baco Djicoroni ;
– Construction d’un réservoir de 10 000 m3  à Badala ;
– Construction d’un réservoir de 5 000 m3  à Doumazana
– Construction d’un château d’eau de 2 000 m3  à Kati Sud ;
– Construction d’une bâche de 3000 m3 à Faladié ;
– Construction d’une Station de pompage de 1600m3/h, HMT 63m de Faladiè vers Outakoulou ;
– Construction d’une Station de reprise de 1100 m3/h, 90 m HMT, de Missira vers l’Etage Doumanzana ;
– Construction d’une Station de reprise de 500 m3/h, HMT 218 m de Missira vers l’étage Kati Sud ;
– Fourniture et pose de Canalisation de liaison Station de reprise Missira – Réservoir de Djoumanzana en Fonte DN 900 (11 km) ;
– Pose d’un réseau de Distribution Primaire Réservoir de Doumanzana DN800 sur 1.3 km ;
– Pose d’une conduite d’Adduction vers Outakoulouni DN800 sur 2.8 km ;
– Pose d’une conduite d’Adduction vers Kati Sud DN400 sur 6 km ;
– Pose d’un Réseau de Distribution Primaire Kati Sud DN 300 sur 1.2km ;
– Pose d’un Réseau de Distribution Primaire Kati Sud DN 200 sur  1.3km ;
– Pose d’une Canalisation vers C. Universitaire DN600 sur 7 km ;
– Réalisation de 5000 Branchements sociaux avec bornes fontaines et réseau tertiaire.
Le Ministère de l’Energie et de l’Eau par délégation à la Société Malienne de Patrimoine de l’Eau Potable invite les firmes de consultants ( » Consultants « ) admissibles à manifester leurs intérêts à fournir les services décrits ci-dessus. Les consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution  des Services. Les critères pour l’établissement de la liste restreinte sont :
Critère1 : Expérience générale :
– Avoir réalisé les études ou le contrôle  de travaux AEP dans des centres urbains (2 millions d’habitants ou plus)
Critère 2 : Expérience spécifique :
– Avoir réalisé la conception ou le contrôle d’un des ouvrages suivants :
– Réservoir en béton armé de 5 000 m3 ;
– Château d’eau de 2 000 m3 ;
– Stations de pompage de 1 600 m3/h ;
– Réseaux d’eau dans un centre d’au moins 1 millions d’habitants.
Une firme de consultant sera sélectionnée en accord avec les procédures définies dans les Directives: Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale, édition courante.
La langue de soumission des dossiers est le français.
Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions du paragraphe 1.9 des  » Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque mondiale dans le cadre des Prêts de la BIRD et des Crédits et Dons de l’AID  » édition de Janvier 2011( » Directives de Consultants « ), relatives aux règles de la Banque mondiale en matière de conflit d’intérêts sont applicables.
Les Consultants peuvent s’associer avec d’autres firmes pour renforcer leurs compétences respectives en la forme d’un groupement solidaire ou d’un accord de sous-traitant.
Un consultant sera sélectionné selon la méthode SFQC telle que décrite dans les Directives de Consultants.
Les Consultants intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires, à l’adresse ci-dessous et aux heures suivantes, de 08 heures à 16 heures locales :
SOMAPEP s.a, Siège Social Bamako, Quartier Magnambougou Faso Kanu, Tél. +(223)  20 22 00 26 / +(223) 66 75 80 31 BP – 1528 FAX +(223) 20 22 02 00
Les manifestations d’intérêt écrites doivent être déposées à l’adresse ci-dessous en personne, par courrier ou par facsimile au plus tard le 04 juin 2015 à 10 heures locales précises, avec la mention « Manifestationpour les Services de consultants pour les prestations d’études techniques, de contrôle et surveillance des travaux complémentaires pour l’extension du réseau de distribution d’eau potable de la ville de Bamako, dans le cadre du PAEP de la ville de Bamako à partir de la localité de Kabala ».
Le présent avis corrige et remplace l’avis n°002/2015/DAMG/ATD publié dans l’Essor du 22 avril 2015 et dans Jeune Afrique du 27 avril au 1er mai 2015.

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *