Evaluation du Programme Diakonia au Mali

02/05/2015 DIAKONIA
Print Friendly, PDF & Email

Evaluation du Programme Diakonia au Mali

Contexte :
Diakonia est une organisation non gouvernementale suédoise dont la mission est de changer les structures politiques, économiques et sociales injustes qui génèrent la pauvreté,  l’oppression et  la violence. Diakonia soutient les organisations de la société civile dans environ 30 pays en Afrique, en Asie, au Moyen-Orient et en Amérique latine et a son siège social à Stockholm en Suède.
Diakonia travaille à travers le renforcement des capacités des acteurs de la société civile en partenariat avec les organisations locales et régionales (à la fois laïques et de diverses confessions) et cherche à employer une approche fondée sur les droits humains  dans tous les programmes, y compris un accent particulier sur l’égalité des sexes. Pour plus d’informations, veuillez consulter le site web de l’organisation : www.diakonia.se
Présentation de Diakonia  Mali :
Diakonia est une organisation chrétienne Suédoise  de développement, qui travaille en collaboration avec des partenaires de la société civile  pour un changement durable et équitable au profit des populations les plus vulnérables du monde.
Elle intervient au Mali depuis 1998 sur les thématiques liées aux droits humains y compris l’accès à la justice ,  ​​la gouvernance démocratique et l’obligation de rendre compte,  l’égalité du genre  avec un accent particulier  la protection des femmes et des filles, y compris les violences basées sur le genre et les traditions néfastes telles que les mutilations génitales féminines (MGF), la paix et les conflits. 
Les activités de Diakonia au Mali étaient  jusqu’en fin 2004 gérée à distance par le Bureau Régional basé à Ouagadougou (Burkina Faso)   Par souci de service de proximité et d’efficacité, Diakonia a officiellement ouvert une Représentation Nationale  au Mali en 2005 composée de nos jours de 07 personnes. Au Mali Diakonia est membre :
du Consortium  GLD (Gouvernance Locale Démocratique)  composé de l’AEN, Diakonia, Helvetas Swiss Intercooperation et la  SNV Mali,
du FONGIM (Forum des ONG Internationale au Mali) où Diakonia est membre du  Groupe Efficacité de Développement
d’Act Alliance qui est un forum international des ONG  chrétiennes du Nord évoluant sur les questions humanitaires
Programme Diakonia Mali :
Le programme  qui s’étend sur la période 2012- 2014, fait partie intégrante du plan stratégique du CO Mali. Le programme s’inscrit dans les 05 thématiques prioritaires de Diakonia que sont la démocratie, les droits humains le genre, la justice économique et sociale et la gestion des conflits et paix.
Le but du programme du Mali est de renforcer la gouvernance démocratique et le respect des droits de l’homme au niveau local, régional et national à travers   les organisations de la société civile malienne. 
L’objectif spécifique du Programme est de
Renforcer la capacité organisationnelle, institutionnelle et technique des OSC partenaires en vue d’améliorer leurs capacités à mener des actions de développement durable et équitable telles que :
Renforcer la citoyenneté dans les communes et le rôle du contrôle citoyen à travers suivi des fonds publics alloués à la santé et à l’éducation
Améliorer le pouvoir économique  et social des femmes à travers leur accès  à des fonds AGR, au  crédit et leur participation à la gestion des affaires à différents niveaux (communes, villages, cercles)
Promouvoir les droits des enfants  à travers la lutte contre le travail des enfants  pour l’amélioration de leur scolarité en particulier celle des filles,
Promouvoir l’équité genre et l’égalité entre les sexes à travers la lutte contre  la pratique de l’excision, le mariage précoce et les autres types de violences basées sur le genre
Améliorer accès aux marchés par les agriculteurs et éleveurs (vente du lait)
Améliorer la sécurité alimentaire à travers l’accès aux marchés par les agriculteurs et éleveurs  et l’adoption de nouvelles techniques et technologies de production agricole,
Améliorer la gouvernance locale démocratique des ressources naturelles  à travers la prévention et la gestion des conflits liés aux ressources naturelles ;
Aussi Diakonia Mali à des degrés divers, intègre aussi bien dans son travail que dans celui de ses organisations partenaires, les perspectifs d’égalité de  genre, de la paix et de la réconciliation et des actions humanitaires.
Le programme est mis en œuvre par 13 organisations partenaires de la société civile malienne  évoluant  dans les régions de  Koulikoro, Ségou, Sikasso, Mopti, Tombouctou et au niveau national. 
L’approche d’intervention de Diakonia axée sur le renforcement de la capacité des ONG nationales, signifie que Diakonia n’exécute pas directement les activités sur le terrain. C’est ainsi que la stratégie de changement de Diakonia repose sur le renforcement de la société civile à travers l’information/conscientisation, la formation, l’organisation/mobilisation et l’influence en faveur des changements politiques et sociaux.
But de l’Evaluation :
L’évaluation proposée doit illuminée le processus d’élaboration  de la stratégie du programme pays au cours de 2015 – Dans ce processus où Diakonia évalue les résultats des programmes passés en Afrique et développer des idées stratégiques pour les cinq prochaines années. Le but de l’évaluation est d’obtenir une meilleure adhérence de savoir dans quelle mesure la conception actuelle du programme est toujours pertinente pour les besoins et les expériences des titulaires de droits, y compris le rôle joué par Diakonia. Les conclusions de l’évaluation constitueront la base sur laquelle l’équipe de gestion du programme pays s’appuiera pour identifier les domaines de résultats possible pour la nouvelle stratégie de 2016-2020.
Objectifs de l’évaluation :
Objectif global :
L’évaluation doit servir comme point d’entrée au processus de développement de la nouvelle stratégie pays  et fournir une opportunité d’apprentissage pour Diakonia Mali et ses partenaires ONG.
L’objectif global est d’évaluer le Programme Diakonia Mali de 2012 à 2014, en termes de  pertinence,  d’efficacité,  d’efficience,  d’impacts et de durabilité à différents niveaux  et de formuler des recommandations  en vue d’orienter le processus du planning stratégique de Diakonia pour 2016-2020.
Objectifs spécifiques : 
En ce qui concerne le programme
Il s’agit d’identifier les forces et faiblesses, analyser leurs causes afin de formuler des recommandations   :
Evaluer la pertinence du programme, à savoir :
vérifier dans quelle mesure l’objectif du programme répond aux besoins réels des OSC partenaires afin qu’ils puissent délivrer des réponses appropriées par rapport aux besoins de leurs groupes cibles ;
Evaluer l’adéquation du  programme avec les enjeux et les problèmes identifiés au départ et avec l’évolution du contexte du Mali,
Evaluer l’efficacité  du programme, à savoir  vérifier dans quelle mesure les objectifs fixés ont été atteints, notamment si les  actions du programme ont occasionné les résultats ou des changements durables/les impacts (prévus ou imprévus) dans les zones d’intervention
Evaluer l’efficience du programme c’est le rapport entre les ressources et les réalisations faites sur terrain
Identifier et apprécier l’impact occasionné par le programme (changements des conditions de vie, de comportements, des attitudes, des politiques,…)
 Analyser les facteurs qui ont contribué à la réalisation de ces impacts ainsi que  les obstacles/problèmes majeurs ayant  empêché leur atteinte ;
Evaluer la durabilité du programme, à savoir vérifier si les effets induits par le programme continueront à se produire sous forme des changements durables/impacts à l’issue de la période de financement compte tenu de facteurs politiques, économiques, financiers, sociaux et culturels
Evaluer dans quelle mesure le mainstreaming en genre, en VIH et SIDA ont été pris en compte dans les projets  des organisations partenaires et comment il a contribué à l’atteinte des résultats du programme ;
Evaluer les synergies crées par le programme (mise en réseau des partenaires entre eux et avec d’autres acteurs) et les obstacles qui empêchent telles synergies et les opportunités pour une plus grande efficacité dans ce domaine ;
Identifier  les  leçons les plus importantes, les cas  de succès les plus importants  pendant la mise en œuvre du programme
Formuler des recommandations concrètes et exploitables pour le plan stratégique 2016-2020  avec une attention spécifique sur le renforcement des capacités des OSC partenaires.
En ce qui concerne la mise en œuvre du programme Mali par Diakonia Mali :
Vérifier la place, l’importance, la crédibilité et la valeur ajoutée de Diakonia Mali par rapport au contexte actuel dans la mise en œuvre du Programme (les problèmes identifiés, solutions apportées et la valeur ajoutée par rapport aux interventions d’autres acteurs et de l’évolution du contexte dans le pays, etc.)
Analyser si la capacité institutionnelle et organisationnelle de Diakonia Mali  est en cohérence avec le volume et l’orientation du programme et lier cette analyse au processus de décentralisation de Diakonia en cours
Evaluer l’approche et les stratégies utilisées par Diakonia Mali dans la mise en œuvre du programme ; notamment l’approche d’intervention à travers les structures intermédiaires et la stratégie de renforcement des capacités des ONG partenaires, le mécanisme de programmation et de suivi des activités,
Apprécier la valeur ajoutée potentielle de la participation de Diakonia à des coalitions, consortiums et au FONGIM,
Analyser la conformité entre le programme et la stratégie de changement de Diakonia (l’information/conscientisation, la formation, l’organisation/mobilisation et l’influence en faveur des changements politiques et sociaux) ;
Evaluer la gestion des fonds du programme, le coût efficacité (le rapport entre les fonds alloués aux partenaires, les résultats obtenus et les fonds affectés à la gestion du programme)
Résultats attendus :
Un rapport analytique avec des recommandations concrètes et exploitables pour l’élaboration du plan stratégique 2016-2020 de Diakonia est produit. Les recommandations doivent porter sur le programme et la stratégie de sa mise en œuvre par Diakonia à partir de l’analyse des points figurés dans les objectifs spécifiques ;
Le rapport de l’évaluation doit inclure des exemples positifs et concrets de chaque partenaire (s’il en a) démontrant comment l’appui de Diakonia a bénéficié aux OSC partenaires, concrètement en terme d’atteinte des résultats ;
Les Questions clés de l’évaluation :
Quels sont les domaines/thématiques où Diakonia Mali pourrait apporter la valeur la   plus grande (le plus grand impact) par rapport aux problèmes de développement, au rôle société malienne et aux actions des autres acteurs intervenants dans le pays ?
Quelles sont les potentialités de synergie de Diakonia termes avec d’autres institutions de développement ? Quelles sont les dynamiques potentielles à exploiter d’une part entre partenaires de Diakonia et d’autre part avec d’autres acteurs dans la mise en œuvre du programme ?
En lien avec le contexte de crise et de post crise du pays :
Quels sont  les cas nouveaux de violation de droits humains dans le pays?
Comment la situation de la femme a changé dans le pays en général et dans les zones cibles du Programme en particulier en mettant l’emphase sur les : réductions de droit et les violences faites aux femmes et aux enfants.
Comment la situation des groupes ethniques  minoritaires  a changé  dans le pays?
Comment pourrions-nous travailler avec le gouvernement et les autorités locales dans le pays?
Comment pourrions –nous collaborer avec les leaders religieux dans le pays?
Avons – nous besoin de nous orienter dans les actions humanitaires ? Si oui, comment devrons-nous nous y prendre ? Quelles approches et mécanismes devrons mettre en œuvre pour opérer ? Quel nouveau partenariat avons-nous besoin d’établir ? (tenir compte de la pratique des instruments juridiques de  protection, de prévention et de distribution  des biens et  services aux couches vulnérables!)
Pourrions-nous travailler dans les zones de conflit en intégrant la dimension  M&E, ou devrons-nous nous retirer complètement?
Quels sont les bailleurs/donateurs qui ont quitté le pays et quels sont ceux qui continuent à donner de l’argent à la société civile et aux ONG?
Méthodologie :
La méthodologie et le calendrier  de collecte et d’analyse des données des informations requises pour l’évaluation seront proposés par l’évaluateur. Néanmoins, en vue de faire des recommandations suffisamment valables et fiables, l’approche participative est recommandée en ce sens qu’elle permet d’associer le bureau Diakonia Mali et les organisations partenaires aux différentes étapes clés de l’évaluation et de prendre en compte leurs aspirations profondes.
Certaines méthodes de collectes de données sont proposées ci-dessous :
Rencontre préparatoire avec bureau Diakonia Mali
Exploitation documentaire
Entretiens individuels et collectifs Diakonia et les partenaires
Rencontres avec des personnes ressources 
Rencontres avec les PTFs  de Diakonia Mali
Rencontres avec les réseaux dont Diakonia Mali est membre
Mandat du consultant :
Sur la base d’une méthode participative, l’évaluateur travaillera en étroite collaboration avec la direction régionale et l’équipe du bureau Mali d’une part et avec les responsables des différentes organisations partenaires et leurs chargés de programme d’autre part de la manière suivante :
Etablir un cadre d’évaluation et un plan de mise en œuvre approuvés par la direction régionale de Diakonia et le Bureau Diakonia Mali
Proposer des instruments/outils d’évaluation à valider
Collecter et analyser les données
Fournir un rapport provisoire d’évaluation dont des recommandations par rapport à chaque objectif d’évaluation bien fondées sur l’analyse des données recueillies ;
Tenir une séance de restitution aux parties prenantes
Finaliser le rapport d’évaluation en tenant compte des commentaires formulés
Profil du consultant :
L’équipe d’évaluation doit être composée au moins de deux personnes diplômées de niveau universitaire en sciences sociales ou juridiques ou d’autres domaines équivalents avec  l’expérience en évaluation des thèmes comme  la démocratisation, la bonne gouvernance,  et des droits humains.
Elle doit avoir un esprit analytique, une grande capacité rédactionnelle et une expérience avérée dans la promotion des droits humains, de la gouvernance, de la démocratie, de l’égalité de  genre et  dans le développement  local.
Elle doit être familière  du travail avec la société civile,  une bonne connaissance  du contexte sociopolitique, culturel et sécuritaire du Mali.
Dates et dépôt des offres :
L’équipe de consultant  devra soumettre une offre technique et financière assorties d’un plan des activités à conduire et d’une offre financière
Les offres techniques et financières doivent être envoyées au plus tard le 20 février 2015 à l’adresse suivante fatou.coulibaly@diakonia.se
Ces offres devront faire ressortir :
La compréhension des TDRs et du mandat de l’équipe d’évaluation.
 la méthodologie envisagée
Le planning de la mission de consultance
Les CV des consultants
Les références des consultants avec des indicateurs des travaux similaires déjà réalisées 
Une estimation financière des prestations de services.
Durée de l’intervention :
L’étude aura lieu au Mali et  s’étalera sur une durée de 30 jours y compris, les recherches, les interviews, les ateliers d’échanges,  de restitution et de  rédaction du document de stratégie révisé de Diakonia  succinct  (max 15 pages).

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *