Consultant

Bamako, Mali FAO – ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L’ALIMENTATION ET L’AGRICULTURE
Print Friendly, PDF & Email
L'offre a expiré.

Avis de vacance de poste FRMLI/2017/001
Date de publication: 20 février  2017
Date limite de dépôt des candidatures: 06 mars 2017  à 16h00
Date d’entrée en fonction: Dès que possible
Titre fonctionnel: Expert national du Projet Régional d’élimination des pesticides obsolètes y compris les Polluants Organiques Persistants (POPs) et de renforcement de la gestion des pesticides dans les Etats membres du CILSS.
Classe: Catégorie des consultants
Lieu d’affectation: Bamako
Statut : Accord  de Services Personnel (PSA)
Unité administrative: Représentation de la FAO au Mali
Durée: 11 mois (10jrs/mois When actualy employed)
DESCRIPTION GENERALE DES TACHES ET RESULTATS ATTENDUS
Résume du Projet et Objectif
Le projet GCP/INT/147/GFF « Elimination des pesticides obsolètes y compris les Polluants Organiques Persistants (POPs) et de renforcement de la gestion des pesticide dans les Etats membres du CILSS  » est important pour l’amélioration de la gestion des pesticides, la réduction des risques sur la santé humaine et l’environnement au Sahel et en Afrique de l’Ouest. Il couvre neuf pays (Burkina Faso, Tchad, Cap-Vert, Gambie, Guinée-Bissau, Mali, Mauritanie, Niger et Sénégal). Ce projet s’inscrit dans une initiative plus vaste dénommée  » Pests and Pesticides Management in the sahel and West Africa  » qui s’étend sur 17 pays de l’Espace CILSS-UEMOA-CEDEAO. Il a une durée de quatre ans.
Le projet comprend quatre composantes techniques :
Composante 1 : Élimination sécuritaire des POPs et autres pesticides obsolètes, et assainissement des sites lourdement contaminés ;
Composante 2 : Gestion durable des emballages vides de pesticides ;
Composante 3 : Renforcement du cadre réglementaire et des capacités institutionnelles pour une gestion rationnelle des pesticides ;
Composante 4 : Promotion d’alternatives aux pesticides chimiques.
La communication est un axe transversal.
Principaux partenaires du projet
Les principaux partenaires du projet, parties prenantes sont le Comité Permanent Inter Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel (CILSS) et son institution spécialisée l’Institut du Sahel (INSAH), La Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA).  La FAO est l’agence du FEM (Fond pour l’Environnement mondial), chargée de la supervision et de la gestion du Projet. A ce titre, elle fournit les directives techniques pendant la mise en œuvre du Projet et assurera l’administration générale du projet. Une Unité Régionale de Coordination et de Gestion du Projet est mise en place et est dirigée par un Conseiller Technique Principal (CTP). Au niveau national les principaux partenaires du projet sont les ministères en charge de l’agriculture et de l’environnement et les Comité Nationaux de Gestion des Pesticides (CNGP). Sont également associes les ministères en charge de l’industrie, de l’énergie et des mines, de la santé, de l’eau et de l’Assainissement.  Il est recruté dans chaque pays un Expert National du Projet, consultant,  chargé de l’animation du projet. Par ailleurs, les Secrétaires permanents des Comité Nationaux CILSS (SP/CONACILSS) facilitent les relations entre les Experts Nationaux du Projet, les CNGP, et les autorités nationales.
Tâches et responsabilités
Conformément au Code de Conduite international sur la gestion des pesticides (FAO/WHO) et sous la supervision de la Représentation de la FAO dans le pays, sous la supervision technique et quotidienne directe du Conseiller Technique Principal, l’Expert National du projet est responsable de:
La supervision générale des activités dans le cadre de la mise en œuvre du projet au niveau national ;
La supervision des activités au niveau national de chacune des composantes du projet conformément au programme de travail et de budget annuel ;
L’organisation et la facilitation des ateliers nationaux, des sessions de formation et des rencontres officielles ;
La supervision du travail des consultants nationaux ;
L’établissement de relations entre les organisations nationales, les ministères en charge de l’agriculture et de l’environnement et tous les autres partenaires du projet ;
La participation aux activités du projet au niveau régional, ateliers et réunions, si nécessaire ;
La gestion de la communication et de l’information au niveau national et régional ;
L’élaboration et la transmission de rapports pour les rapports biannuels (PPR PIR) ;
Le suivi de la mise en œuvre des activités et le suivi-évaluation au niveau national ;
La collecte des informations sur les co-financements apportés par les partenaires au niveau national ;
L’exécution de toute autre tâche confiée par le CTP dans le cadre du projet.
LES PRINCIPAUX INDICATEURS DE PERFORMANCE
Extrants attendus:
Les rapports des ateliers nationaux et des meetings sont élaborés et soumis une semaine après la tenue de l´évènement
Les contrats des consultants nationaux sont élaborés dès leur recrutement
Les rapports des activités de communication et d’informations sont soumis au CTP une semaine après l´activité
Les rapports nationaux pour les rapports biannuels sont élaborés en mai et novembre
Les rapports de suivi-évaluation des activités du projet sont élabores et soumis au CTP
Les rapports sur le co-financement au niveau national sont élaborés et soumis au CTP
COMPETENCES REQUISES :
Qualification académique
Avoir un diplôme universitaire (Master, Doctorat, PhD) dans une des disciplines suivantes : sciences agronomiques, protection des plantes, gestion intégrée des pesticides, chimie, sciences de l’environnement,    ou en relation avec ces sciences.
Expérience et compétence techniques:
Cinq années d’expérience professionnelle ;
Excellente capacité d’écriture et de communication en français et en anglais ;
Bonne connaissance de la problématique de la gestion des pesticides dans le pays ;   
Bonne connaissance des activités des institutions régionales (CEDEAO, CILSS, UEMOA) ;
Concernant la gestion des pesticides et des politiques mises en place ;
Bonne connaissance des activités du Comité National de Gestion des Pesticides du pays ;
Deux années d’expérience pertinente dans la gestion/coordination de projet. Capacité à travailler avec des équipes multi disciplinaires.
Les dossiers de candidature devront comprendre :
Une lettre de motivation signée et datée portant l’objet (candidature au poste d´expert national du projet GCP/INT/147/GFF) et adressée à Madame la Représentante de la FAO au Mali;
Un formulaire de Notice personnelle ADM-11 (CV) FAO à retirer à la porterie de la Représentation. Il peut être envoyé sur demande aux candidats qui le souhaiteraient par E-Mail;
Un certificat de nationalité ;
Les copies certifiées conformes des diplômes, certificats et attestation de travail selon les dispositions énoncées aux conseils aux candidats ;
Une liste de trois personnes de référence avec leurs contacts
Les dossiers de candidatures seront envoyés à Madame la Représentante de la FAO au Mali, par remise directe à la Représentation de la FAO sise à Avenue de la Liberté – Darsalam, Route de Koulouba, Bamako  contre une décharge; ou à envoyer par email à : FAO-ML@fao.org.
La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au lundi  06 mars 2017 à 16 heures  GMT

  • Postulez avant le 30/05/2017
  • Applications have closed
Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email