Expert National en Bonnes Pratiques et en Genre

Bamako, Mali FAO – ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L’ALIMENTATION ET L’AGRICULTURE
Print Friendly, PDF & Email
L'offre a expiré.

Avis de Consultation FRMLI/2016/16
Date limite de dépôt des candidatures: 03 janvier 2017  à 16h00
Date d’entrée en fonction: 02 février  2017
Titre fonctionnel:
Expert National en Bonnes Pratiques et en Genre 
Classe: Consultant National  
Lieu d’affectation: Mali –  Bamako   
Unité administrative: Représentation de la FAO au Mali
Statut : NPP
Durée: 12 mois
Les femmes possédant les qualifications requises sont encouragées à présenter leur candidature.
Toutes les candidatures seront traitées dans la plus stricte confidentialité.

Description generale de (s) la tache(s) et objectifs a atteindre
Dans le cadre  du projet  »  Intensifier la résilience aux changements climatiques à travers une gestion agricole et pastorale intégrée dans la zone sahélienne dans le cadre de l’approche de gestion durable des terres, GCP/MLI/038/LDF », la FAO recherche un/une   » Expert National en Bonnes Pratiques et en Genre « .
Sous la supervision de la Conseillère Technique Principale (CTP) et du Coordinateur National du Projet (CNP),  » un  » Expert National en Bonnes Pratiques et en Genre   » sera chargé, sans s’y restreindre, de mener les tâches et les missions suivantes :
– Faire une revue documentaire afin d’identifier toutes les actions (techniques/technologies, actions sociales/économiques, culturelles, institutionnelles),  acceptées,  mises en œuvre dans la région sahélienne en général et au Mali en particulier pour faire face aux changements climatiques;
– Identifier les actions acceptées déjà mis en œuvre (achevées et en cours) dans la zone d’action du projet par différents partenaires de développement et fournir une évaluation de la valeur potentielle de chaque bonne pratique observée.
– Identifier les actions,  acceptées, à mettre en œuvre dans la zone d’action du projet  en tenant compte des principales causes, des manifestations et des conséquences de la variabilité et des changements climatiques observées au Mali en général et dans les cercles de Banamba, Kita et Niono en particulier en faisant ressortir le degré de participation de femmes;
– Développer un document fournissant une description technique concise des bonnes pratiques (ensemble des actions) fondées sur les méthodes existantes mondialement acceptées et pouvant être mises en œuvre dans la zone d’action du projet ;
– Développer des stratégies d’adaptation alternatives basées sur des atouts et potentialités existants au niveau local et celles nécessitant des appuis extérieurs en tenant compte des principaux secteurs socio –économiques (agriculture, élevage, foresterie, pêche, artisanat, santé, infrastructures, etc.) ;
– Etablir un profil des besoins (à court, moyen et long terme) des femmes agriculteurs-éleveurs  afin de mettre en œuvre les stratégies proposées;
– Faire une analyse des avantages et des contraintes de chaque stratégie en prenant en considération certains paramètres (faisabilité, fiabilité, reproductibilité, durabilité, coût par unité de surface, le rapport coût / efficacité, etc.) ;
– Développer des stratégies de diffusion et de valorisation des connaissances locales et des pratiques jugées prioritaires;
– Evaluer, au niveau local, les besoins pour un appui externe dans le but de surmonter les contraintes économiques et institutionnelles d’une manière générale et ceux des femmes en particulier;
– Conduire des évaluations parmi des groupes de femmes en milieu rural, en utilisant l’approche de parité hommes-femmes;
– S’assurer que la question d’égalité hommes-femmes est intégrée à la stratégie des  » Champs Ecoles Agro Pastoraux (CEAP) « ; 
– Evaluer les options pour l’amélioration de l’accès des femmes aux informations en variabilité et changements climatiques
– Participer activement dans la phase de planification de la gestion du foncier et des activités liées à l’occupation des terres;
– Elaborer des rapports périodiques demandés par le projet ;
– Soumettre un rapport final des réalisations pendant la durée de consultance ; soulignant les réalisations, les objectifs, les besoins des bénéficiaires cibles et des recommandations pour le suivi des activités du projet;
NB. Un document détaillé décrivant la présentation du projet, et les Termes de références (TDRs), peut être retirée à la porterie de la Représentation de la FAO.
Compétences techniques et Expériences requises
– Un diplôme d’études supérieures, niveau Maîtrise au minimum, dans un domaine pertinent ci-dessus (gestion des ressources naturelles, politique environnementale, agriculture, élevage, gestion et aménagement  du territoire, développement rural, sociologie rural, genre, etc.) ;
– Avoir une expérience d’au moins dix (10) ans dans la protection de l’environnement dans la gestion des questions foncières et de règlement de conflits en milieu rural;
– Avoir une expérience d’au moins cinq dans la mise en œuvre des bonnes pratiques visant la protection de l’environnement en général et des ressources naturelles général et des ressources pastorales en particulier.
– Expérience d’au moins cinq ans en genre et développement;
– Être à l’aise dans les questions relatives à la gestion communautaire des ressources naturelles et à la gestion sociale du territoire ;
– Posséder une bonne compréhension des politiques nationales et des accords ayant trait à la Gestion Durable des Terres ;
Résultats attendus
– Un document sur l’identification des bonnes pratiques  acceptées mis en œuvre dans la région Sahélienne, au Mali et dans les trois cercles d’intervention du projet en faisant ressortir l’aspect genre;
– Un document fournissant une description technique concise des bonnes pratiques
– Un document sur les stratégies d’adaptation alternatives ainsi que les stratégies de diffusion et de valorisation des connaissances locales et des pratiques jugées prioritaires ;
– Un document sur l’intégration du genre dans la mise en œuvre des bonnes pratiques dans la zone d’intervention du projet et dans les CEAP en particulier
– Des rapports périodiques
– Un rapport de synthèse à la fin des 12 mois de prestations 
Durée de la mission
La durée de la mission est de 12 mois à partir du 1er février  2017.
Les dossiers de candidature devront comprendre : 
– Une lettre de motivation adressée à Mme la Représentante de la FAO au Mali ;
– Une note de compréhension du mandat ;
– Des copies certifiées conformes des diplômes, certificats et attestation de travail ;
– Un Curriculum Vitae détaillé ;
– Un formulaire de Notice personnelle dûment rempli PPF ADM-11 (CV) FAO à retirer à la porterie de la Représentation (ou sur le site FAO) ;
– Tous autres documents jugés utiles pour appuyer la candidature.
Les dossiers de candidatures seront envoyés à Madame la Représentante de la FAO au Mali, par remise directe à la Représentation de la FAO sise à l’avenue  de la liberté (Route de Koulouba)  contre une décharge; ou à envoyer par email à FAO-ML@fao.org.
La date limite de dépôt des dossiers de candidature est fixée au 03 janvier 2017 à 16 heures 00  GMT.

  • Postulez avant le 01/04/2017
  • Applications have closed
Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email