Conseiller Technique « Traitement du Passé »

Bamako GIZ - BUREAU DE LA COOPERATION ALLEMANDE AU DEVELOPPEMENT AU MALI
Print Friendly, PDF & Email
L'offre a expiré.

Dans le cadre de la mise en œuvre de son « Projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix, la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) lance un avis de recrutement pour: Conseiller/Conseillère Technique « Traitement du Passé »  

Le Projet d’Appui à la Stabilisation et à la Paix au Mali appuie les institutions de l’architecture de paix ainsi que les acteurs de la société civil sur le terrain depuis 2016 afin qu’ils soient à même de contribuer à un processus de stabilisation et de paix inclusif et à rendre les dividendes de la paix perceptibles. Les principales partenaires institutionnels du projet sont le Ministère de la Réconciliation Nationale et la Cohésion Sociale et la Commission Vérité, Justice et Réconciliation (CVJR).

Les activités du projet visent à la stabilisation et le développement de la paix à travers quatre actions :

1) Promouvoir des actions et mesure ponctuelles de stabilisation pour rendre les dividendes de paix perceptibles

2) Renforcer les capacités pour un traitement du passé inclusif

3) Renforcer le réseautage et les alliances stratégiques pour la paix

4) Renforcer les capacités de gestion en des conflits

Dans le cadre de la mise en œuvre de ces axes d’intervention, le PASP cherche à recruter un conseiller/une conseillère technique pour renforcer son équipe. Le/la titulaire du poste sera basé au bureau du projet à Bamako au Mali à partir du 1 avril 2018 jusqu’au 31 décembre 2018. Le/la titulaire du poste effectuera des missions de court terme dans les capitales des régions du Nord.

Domaines de responsabilité et tâches principales

Le/la titulaire travaille sous la responsabilité hiérarchique du chef du projet et sous la coordination thématique de la coordinatrice du volet « traitement du passé ».

Responsabilités

De manière succincte, le/la titulaire du poste a les responsabilités suivantes:

  • Fournir un appui technique continue aux partenaires du projet, notamment à la CVJR dans les domaines stratégiques du projet en coordination étroite avec la coordinatrice du volet « traitement du passé »
  • Contribuer d’une manière proactive à la l’atteinte des résultats du projet à travers réalisation et le suivi des activités prévues dans le plan annuel du projet en coopération avec ses partenaires, notamment en ce qui concerne l’appui technique à la Commission Vérité, Justice et Réconciliation ;
  • Contribuer régulièrement au système de suivi et évaluation du projet en lien avec les activités sous sa responsabilité ;
  • Veiller au respect des procédures et règles administratives en lien avec les activités sous sa responsabilité ;

Tâches principales 

  • Assister aux séances de travail et réunions avec la CVJR et d’autres partenaires en lien avec les activités conjointes ;
  • Accompagner les partenaires en matière de suivi technique des activités conjointes d’une façon continue (suivi de qualité et d’atteint des résultats) et faciliter les aspects administratifs en coordination avec le service administratif du projet ;
  • Organiser et/ou réaliser des activités spécifiques de renforcement des capacités de la CVJR et d’autres partenaires dans les domaines thématiques couverts par les projets (traitement du passé, alliances pour la paix, gestion des conflits, sensibilisation etc) ;
  • Faciliter activement le réseautage et les alliances stratégiques entre les acteurs du processus de paix en coordination avec les partenaires du projet ;
  • Organiser et coordonner des missions des experts nationaux ou internationaux en appui aux activités du projet et coordonner les contrats avec des bureaux d’études et/ ou d’autre prestataires du projet ;
  • Contribuer à la rédaction des rapports du projet, la capitalisation des résultats et la production des outils de communication sur les activités menées ;
  • Participer aux réunions internes du projet et coopérer avec les autres conseillers techniques du projet afin de renforcer les synergies entre les domaines d’intervention ;

Qualifications, expérience professionnelle et compétences requises

Qualification

  • Une maîtrise en droits, sociologie, anthropologie, science politique ou équivalent avec une formation spécialisée en droits de l’homme et/ou justice transitionnelle.

Expérience professionnelle

  • Avoir au moins 5 ans d’expérience professionnelle dont au moins deux ans au Mali dans le domaine de droits de l’homme/ justice transitionnelle/ protection des victimes/ avec une ONG, une institution de l’état ou une institution internationale ;
  • Avoir au moins un à deux ans d’expérience professionnelle d’appui conseil aux institutions de l’état et/ou dans le développement organisationnel axé sur le changement ;
  • Expérience avérée dans l’organisation/la facilitation des processus de consultation avec la société civile et les acteurs étatiques ;
  • Expérience de facilitation des alliances et réseautage dans le domaine de justice transitionnelle un atout ;
  • Expérience professionnelle dans le domaine de transformation des conflits un atout.

Expertise technique et compétences essentielles

  • Très bonne connaissance du mandat de la CVJR et des acteurs et dynamiques dans le processus de justice transitionnelle et de paix au Mali;
  • Très bonne connaissance de la société civile au Mali dans le domaine de droits de l’homme et de protection des victimes des violences ;
  • Bonne connaissance des approches et enjeux liés aux thématiques de réparation pour les victimes des violations de droits de l’homme, de mémoire/commémoration et archivage ;
  • Très bonne capacité de communication avec différents niveaux d’interlocuteurs ;
  • Bonnes capacités de faciliter/modérer des groupes de travail, aptitude à faciliter la collaboration au sein d’une équipe et établir/maintenir des bonnes relations de travail ;
  • Très bonne capacité d’analyse politique ;
  • Excellente capacités de rédaction en Français ; connaissance de la langue anglaise et/ou allemande un atout ;
  • Excellente maitrise des logisticiens Word, Excel et Power Point ;
  • Engagement et enthousiasme pour les idéaux de la paix et du traitement du passé ;
  • Etre persévérant (e), proactive et avoir une bonne capacité d’avancer les choses ;
  • Etre en mesure de travailler dans l’urgence et dans un environnement de stress ;
  • Faire preuve de loyauté et respecter la confidentialité ;

Tout dossier de candidature doit inclure : (i) une lettre de motivation, (ii) un curriculum vitae, (iii) des copies légalisées des diplômes et (iv) les coordonnées de personnes de référence et doit être déposé avec la mention « Candidature : Conseiller/Conseillère Technique « Traitement du Passé » PASP »

Lieu de dépôt des dossiers :

Tout dossier de candidature avec la mention de l’intitulé complet du poste doit être:

(i) soit déposé au bureau de la GIZ à Bamako, Badalabougou Est ; Rue 22; Porte 202 entre 9 heures et 16 heures

(ii) soit envoyé par e-mail à : M. Aguibou TALL aguibou.tall@giz.de

La date de clôture des soumissions est fixée au 5 mars 2018, à 12h00. Si vous avez besoin de renseignements, adressez-vous par e-mail à M. Aguibou TALL aguibou.tall@giz.de

La GIZ encourage les candidatures féminines et celles des personnes en situation de handicap

Seuls les candidats présélectionnés sur dossiers seront contactés

  • Postulez avant le 05/03/2018
  • Applications have closed
Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email