fbpx

Etude de base sur l’analyse des risques et des vulnérabilités de l’élevage et de l’aquaculture

13/03/2019 PADEL M - PROJET D'APPUI AU DEVELOPPEMENT DE L'ELEVAGE AU MALI
Print Friendly, PDF & Email

Etude de base sur l’analyse des risques et des vulnérabilités de l’élevage et de l’aquaculture

N° de Crédit : 6188-ML

N° de Don : D2740-ML-DFIL

N° de Référence dans le plan de passation de marchés : N°13 Services de Consultants

1. Le Gouvernement de la République du Mali a reçu un financement de l’Association Internationale de Développement (IDA), et a l’intention d’utiliser une partie du montant de ces crédit et don pour effectuer les paiements au titre du recrutement d’un Consultant pour l’Etude de base sur l’analyse des risques et des vulnérabilités de l’élevage et de l’aquaculture.

2. L’objectif de développement du PADEL-M est de « renforcer la productivité et la commercialisation des produits d’origine animale issus de systèmes non pastoraux dans les filières sélectionnées, et la capacité du pays à répondre aux crises ou urgences éligibles.

Le projet PADEL-M est financé à hauteur de 78,4 millions d’USD dont 60 millions de USD de l’IDA constitués d’un prêt de 30 millions d’USD (25,1 millions d’euro), et d’un don de 30 millions d’USD (21,1 millions de DTS) sur une durée de six ans.

Le PADEL-M se focalisera sur les principales filières de production animales du Mali, que sont les filières Bétail/Viande, Lait, Aviculture et aquaculture. Néanmoins, les filières de diversification (apiculture, cuniculture, etc.) ne sont pas exclues.

Le projet est structuré en trois composantes :

• Composante 1 : Renforcement des services d’élevage ;

• Composante 2 : Soutien à l’investissement privé,

• Composante 3 : Prévention et gestion des crises et coordination du projet.

L’objectif de la composante 3 est d’élaborer des mécanismes de prévention et de riposte aux crises graves et aux situations d’urgence dans les sous-secteurs de l’élevage et de la pêche et de renforcer les capacités de coordination du projet au sein du Ministère de l’Elevage et de la Pêche.

• L’indicateur de résultat de la sous-composante 3.1 est de réduire le « Laps de temps pour atteindre, en cas de crise, 50% des bénéficiaires prévus par les plans d’intervention inclusifs ». Cette sous-composante du PADEL-M et la composante 4 du PRAPS-ML ont en commun cet indicateur et ce dernier a déjà son plan de contingence aux crises pastorales élaboré et validé. Les efforts des deux projets permettront d’atteindre ce résultat.

• En effet, pour pallier aux difficultés de cerner les risques et vulnérabilités dans les soussecteurs de l’Elevage et de la Pêche et permettre l’élaboration d’un plan de contingence opérationnel et efficace en réponse aux situations de crise dans les sous-secteurs de l’élevage et de la pêche, une étude de base sur l’analyse des risques et vulnérabilités sera réalisée par un consultant, en collaboration le Ministère de l’Elevage et de la Pêche (MEP) et les structures techniques en charge de la prévention et de la gestion des crises et vulnérabilités au Mali.

3. Les services de consultant (« Services ») comprennent :

• Faire la collecte des données auprès des services techniques impliqués dans la préparation aux crises, des organisations de producteurs des filières, etc… ;

• Analyser les informations disponibles, leur périodicité, exhaustivité par rapport à la nature des risques identifiés selon les types de sources ;

• Analyser la vulnérabilité des filières face aux risques identifiés, la vulnérabilité des types de producteurs au sein de ces filières et établir une cartographie des risques et vulnérabilités identifiées ;

• Identifier les risques potentiels des sous-secteurs de l’élevage et de la pêche et hiérarchiser les risques et vulnérabilités en fonction de leur degré de gravité selon les filières, et leurs probabilités d’occurrence ;

• Proposer des mesures pour combler les gaps éventuels dans la prévention des principaux risques ;

• Proposer des seuils d’alerte pour les risques identifiés, selon les filières;

• Recommander des plans d’action de réponse aux crises graves pour les principaux risques et les principales filières du PADEL-M, complémentaires de l’analyse faite des contingences prises en compte dans le PRAPS-ML ;

• Produire un rapport détaillé de l’étude à la satisfaction du projet pour l’atteinte des résultats indiqués.

Les résultats doivent refléter les réalités maliennes ; les données doivent être issues des régions et du District de Bamako ; les opinions/résultats d’enquêtes doivent être issus d’un échantillon motivé et justifié par le consultant.

Les résultats de l’étude feront l’objet de restitution/validation nationale lors d’un atelier, pris en charge par le projet avec le Ministère de l’Elevage et de la Pêche (MEP) et avec les organisations professionnelles des sous-secteurs de l’élevage et de la pêche (représentants des filières), sous l’égide des structures techniques en charge de la prévention et de la gestion des crises et vulnérabilités au Mali.

La prestation couvrira une période de quarante-cinq jours (45 jours), elle couvrira la collecte d’informations dans les régions et à Bamako, les analyses et le rapportage.

4. L’Unité de Coordination du PRAPS-ML/PADEL-M invite les consultants admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les Consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des Services. Un consultant sera sélectionné sur la base des critères suivants :

– un diplôme d’étude supérieure Bac + 4 ou 5 en élevage, agronomie, zootechnie ou discipline similaire ;

– une bonne connaissance des sous-secteurs de l’élevage et de la pêche ; ou des filières ciblées par le PADEL-M ;

– une bonne expérience dans la prévention et la gestion des risques et des catastrophes ;

– bonne capacité d’animation de débats ;

– une très bonne capacité de synthèse, d’analyse et de rédaction en français

5. Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions de la clause 3.15 d) du « Règlement de Passation des Marchés pour les Emprunteurs sollicitant le Financement de Projets (FPI) » datées de Juillet 2016, révisé en Novembre 2017, relatives aux règles de la Banque mondiale en matière de conflit d’intérêts sont applicables.

6. Un Consultant sera sélectionné selon la méthode « consultant individuel » telle que décrite dans le Règlement de Passation des Marchés.

7. Les consultants intéressés peuvent obtenir des informations complémentaires pendant les jours ouvrables à l’adresse ci-dessous de 08 heures à 16 heures TU.

8. Les manifestations d’intérêt doivent être déposées par courrier physique à l’adresse ci-dessous au plus tard le mercredi 13 mars 2019 à 16H 00 TU avec la mention suivante :
• Projet d’Appui au Développement de l’Elevage au Maliµ
• Offre de Manifestation d’intérêt pour le « l’Etude de base sur l’analyse des risques et des vulnérabilités de l’élevage et de l’aquaculture»

9. L’adresse dont il est fait référence ci-dessus est :

Projet d’Appui au Développement de l’Elevage au Mali
Unité de Coordination du Projet
Avenue de la Liberté sur la route de Koulouba
En Face du Stade Winzin, contigu à l’IPR/IFRA Annexe
Tél. 66 75 80 51/ 66 75 80 54/76 44 22 50
Bamako, République du Mali

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email

Autres articles