fbpx

Réalisation d’audit

30/07/2017 PROJET D’APPUI A LA COMPETITIVITE AGRO INDUSTRIELLE AU MALI (PACAM)
Print Friendly, PDF & Email

Réalisation d’audit

N°08/2017/PACAM
Recrutement d’un auditeur externe du Projet d’Appui à la Compétitivité Agro-industrielle au Mali (PACAM) pour les exercices 2017, 2018 et 2019.
Crédit IDA : 5919-ML
N° de référence (Selon le Plan de Passation des Marchés) : lignes 40 – Services de consultants Composante 4 : UCP.
Le Gouvernement de la République du Mali a obtenu un financement de la Banque Mondiale d’un montant équivalent à US$ 30 millions pour financer le Projet d’Appui à la Compétitivité Agro Industrielle au Mali (PACAM), et à l’intention d’utiliser une partie du montant de ce crédit pour effectuer des paiements dans le cadre du recrutement d’un auditeur externe du projet d’appui à la compétitivité agro-industrielle au Mali (PACAM) pour les exercices 2017, 2018 et 2019.
Les services de consultant ( » Services « ) comprennent :
Vérifier les comptes et de formuler une opinion sur la validité des documents financiers. En d’autres termes, il doit s’assurer de la sincérité, de la régularité et de l’image fidèle des états financiers, des relevés des dépenses et des comptes spéciaux, conformément aux normes comptables admises, aux directives de la Banque Mondiale et à l’accord de financement, notamment sur l’éligibilité et la validité des dépenses effectuées par le projet ;
Veiller à la performance du projet, autrement dit, les réalisations objectives assignées par l’Annexe Technique sur l’utilisation du crédit de la Banque Mondiale ;
S’assurer de l’efficacité de la structure du système de contrôle interne, c’est-à-dire la capacité de l’organisation à préparer les rapports financiers fiables et de maintenir un ne comptabilité exhaustive de toutes les transactions (y compris les fonds de Contrepartie et les ressources des autres bailleurs) ;
Veiller à la conformité de l’exécution du projet conformément aux termes de l’Accord de financement et aux règles de la Banque Mondiale ;
S’assurer enfin de la réalisation d’un audit technique prévu à la première année. Il passera en revue la régularité :
des états d’inventaires physiques, des équipements, matériels et mobiliers ;
de l’évaluation des activités relatives à la sensibilisation, et à la communication ;
de l’évaluation de l’efficacité des mécanismes conçus pour assurer un système de gestion administrative et financière efficace ;
de l’évaluation de l’efficacité des outils conçus pour assurer le suivi du déroulement des activités du PACAM ;
de l’évaluation de la mise en œuvre des activités selon le manuel de procédures.
Le Coordinateur du PACAM invite les firmes de consultants ( » Consultants « ) admissibles à manifester leur intérêt à fournir les services décrits ci-dessus. Les consultants intéressés doivent fournir les informations démontrant qu’ils possèdent les qualifications requises et une expérience pertinente pour l’exécution des Services. Les critères pour l’établissement de la liste restreinte sont :
Avoir une expérience générale d’au moins dix (10) ans en tant que cabinet/bureau d’études ;
Pour être qualifié, le consultant doit avoir accompli au moins trois (03) missions minimum similaires (audit externe d’un projet) au cours des dix dernières années (2007 à 2016).
Les consultants seront classés sur la base du nombre de missions similaires bien exécutées au cours des dix dernières (2007 à 2016). Ces missions similaires devront être prouvées par des attestations de bonne exécution accompagnées des copies des pages de garde et de signature des contrats exécutés et des PV de réception/attestations de services faits.
En cas d’ex éco, le bureau ayant exécuté le plus grand nombre de missions similaires bien exécutés dans les projets financés par la Banque Mondiale sera classé premier.
Il est porté à l’attention des Consultants que les dispositions du paragraphe 1.9 des  » Directives : Sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale ( » Directives de Consultants « ) édition de Janvier 2011  révisée en Juillet 2014, relatives aux règles de la Banque Mondiale en matière de conflit d’intérêt sont applicables.
Les consultants peuvent s’associer avec d’autres firmes pour renforcer leurs compétences respectives en la forme d’un groupement solidaire ou d’un accord de sous-traitant.
Un consultant sera sélectionné selon la méthode de la sélection fondée sur la qualité et le coût (SFQC) telle que décrite dans les Directives de Consultants.
Les consultants  intéressés peuvent obtenir des informations supplémentaires à l’adresse ci-dessous et aux heures suivantes de 8heures à 16heures du lundi au jeudi et de 8heures à 17heures30  le vendredi au siège du Secrétariat Exécutif du Comité National de la recherche Agricole, Route de Koulouba, face Faculté de Droit Public (Ex-ENA Centrale Bamako), Tél : 20 22 71 65 ou 20 22 69 19.
Les manifestations d’intérêt écrites doivent être déposées à l’adresse ci-dessous en personne, par courrier, ou par courrier électronique (en fichier non modifiable) aux adresses suivantes : bahiosissoko@yahoo.fr et ouatt_aliou@hotmail.fr et binsanou13@gmail.com, au plus tard le jeudi 11 mai 2017 à 10heures TU au Secrétariat du Coordinateur du PPAAO/WAAPP dans les locaux du Secrétariat Exécutif du Comité National de la recherche Agricole, Route de Koulouba, face Faculté de Droit Public (Ex-ENA Centrale Bamako), Tél : 20 22 71 65 ou 20 22 69 19.

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email