Réalisation d’audit

30/05/2017
Print Friendly, PDF & Email

Réalisation d’audit

INTRODUCTION
Rappel sur la logique d’intervention du Réseau Aga Khan de Développement (AKDN) au Mali
Le Réseau Aga Khan de Développement (AKDN) dispose de plus de 40 ans d’expérience en Afrique de l’Ouest, principalement dans le secteur du développement économique.
Au Mali, les actions du Fonds Aga Khan pour le développement économique (AKFED), la Fondation Aga Khan (AKF), le Trust Aga Khan pour la culture (AKTC), et l’Agence Aga Khan pour le micro financement (AKAM) contribuent au développement économique, culturel et social du pays et répondent aux politiques et priorités nationales en matière de développement. Dans le cadre de l’appui d’AKDN au développement du Mali, AKF, AKAM et AKTC réunissent leurs efforts dans la région de Mopti afin d’améliorer la qualité de vie des populations rurales et urbaines par le biais du Programme de Développement Coordonné de la Région de Mopti (PDCRM). L’objectif du PDCRM est de contribuer à l’amélioration durable du bien-être des communautés dans la région de Mopti. Le programme, axé sur le développement agricole, l’éducation, la santé, le développement de la petite enfance (DPE), l’accès aux services financiers et le renforcement des capacités de la société civile, accorde la priorité à la création d’une puissante synergie entre ces secteurs.
Cette stratégie fait partie d’une approche à long terme visant à assurer la pérennité des actions. Pour cela, AKF agit essentiellement en tant que facilitateur et ses principales activités visent à renforcer les capacités des partenaires locaux, régionaux et nationaux, à apporter une assistance technique et de veiller à ce que les solutions aux problèmes de développement sont détenues localement et qu’elles sont durables.
Les éléments de contexte et de justification de l’évaluation
Le système de santé du Mali repose sur la politique sectorielle de santé dont le processus de mise en œuvre a favorisé la création de plus de 1150 centres de santé communautaire et la couverture de 60% du territoire national en soins curatif et préventif.
Le fonctionnement de ces services de santé de proximité reste confronté aux défis de fourniture de soins de qualité aux populations et génère de nombreux risques liés à l’utilisation des produits de santé (médicaments, produits sanguins, dispositifs médicaux, seringues réutilisés, …), aux prestations de soins elles-mêmes (risque infectieux, acte chirurgical, déchets médicaux…) ou encore à l’organisation des soins (transmissions d’informations, coordination, procédures et protocoles…). La problématique de la qualité des soins, de la sécurité des patients et de la gestion des risques en milieu de soins reste aujourd’hui un défi à tous les niveaux de la pyramide sanitaire. La politique d’assurance qualité des soins et de sécurité des patients, constitue une des priorités sous régionales inscrites dans les plans stratégiques des organisations sous régionales en charge de la santé en Afrique et dans le monde (OOAS, CEEAC, OMS).
Selon les données de la DNS (2016), ll existe, au niveau du système de santé communautaire, des déficits en termes de lavage, de décontamination, de désinfection et de stérilisation des matériels médicaux et de gestion correcte des déchets médicaux. Ces pratiques affectent la qualité des soins fournis aux enfants et aux femmes lors des CPN, les accouchements, les CPON, la PF, les injections et autres actes médicaux. Selon l’étude de base du projet AQCESS réalisée en aout 2016, aucun des 20 CSCOM enquêté ne répondent à aucune norme et standard internationaux et seulement 6% des CSCOM ont un score de 70% selon les normes et standards.
Cette situation explique l’importance à accorder aux problématiques de la qualité des soins et de la gestion des risques en milieux de soins des services de santé communautaire dans le contexte de l’amélioration des services de santé maternelle et infantile.
En réponse à cette préoccupation, La Fondation Aga Khan dans le cadre de son projet AQCESS, recrute en partenariat avec la Direction Régionale de la Santé de Mopti, un Consultant expérimenté ou un bureau de consultants.
OBJECTIFS DE LA CONSULTATION
Objectif principal
Réaliser un audit sur la qualité des soins dans 33 CSCOM dans le contexte de l’amélioration de la performance du système de santé et de la gestion des services de santé maternelle et infantile dans les districts sanitaires de Mopti et Djenné et de proposer un plan d’assurance qualité et de sécurité des soins fournis aux ceux des femmes et des enfants.
Objectifs spécifiques
De manière spécifique, il s’agira de :
Etablir le dégré de conformité de chaque CSCOM audité par rapport aux normes et reglementations  nationales de qualité et de sécurité des soins dans les domaines prioritaires suivants: état physique et proprété des bâtiments, la répartition et la disponibilité des compétences dans les différentes catégories de prestations de service dans chacun des 33 établissements, la qualité de prestation des services de accouchement, CPN, CPON, PF et nutrition, compétences et attitude du personnel à assurer ces services,  coût moyen de l’ordonnance, temps moyen d’attente des patients, le taux moyen de rupture des medicaments; le controle et la gestion des infections et des déchets biomédicaux;
Faire l’état des lieux de la disponibilité et la fonctionnalité des équipements médicaux de base et leurs plan d’amortissement;
Proposer un plan d’amélioration de la gestion de la qualité, et des risques liés aux soins pour chacun des 33 CSCOM audités;
Dégager pour chaque CSCOM un plan d’exploitation prévisionnelle et de rentabilité interne pour la viabilité financière à long terme des CSCOM et le financement des dépenses de santé soutenant la qualité des soins;
RESULTATS ATTENDUS
Les résultats attendus de la présente évaluation sont :
Un état exhaustif des infrastructures, des équipements, des compétences du personnel et des prestations en santé maternelle, infantile et nutrition en conformité avec les normes nationales
Une analyse des mécanismes de contrôle des infections y compris la gestion et l’élimination des déchets biomédicaux des 33 CSCOM est rendu disponible,
Des recommandations pertinentes formulées pour la mise en place et le suivi des plans d’actions locales pour l’amélioration de la gestion de la qualité, des risques et de la sécurité des soins dans chacune des 33 CSCOM.
INSTITUTIONS ET ORGANISATIONS PARTENAIRES DE MISE EN ŒUVRE DE L’AUDIT :
La Direction Nationales de la santé
La Direction Régionale de la santé de Mopti
La Direction Régionale du Développement social et de l’économie solidaire de Mopti
Les Districts sanitaires de Mopti et Djenné
Les Fédérations locales des associations de santé communautaire de Mopti,
Les associations de santé communautaire de Mopti
Les Collectivités et communes partenaires du projet
Les communautés,
Les prestataires de soins de santé,
Les partenaires du secteur de la santé
METHODOLOGIE
L’audit de qualité sera exécuté par un bureau d’étude.  La méthodologie proposée par le/la consultant(e) doit définir de façon claire, l’approche la plus efficace à utiliser (qualitative et quantitative), le déroulement de l’audit, les outils de collecte nécessaires. L’audit se déroulera dans la région de Mopti, notamment les districts sanitaires de Mopti et de Djenné qui sont les zones d’intervention de mise en œuvre du projet AQCESS. Il sera basé sur :
La revue documentaire ;
La revue des données disponibles dans la base du projet ainsi que dans les autres sources internes et externes
Une consultation du staff AKF à Bamako et Mopti ;
Enquête terrain sur la base de questionnaires et de focus group, auprès des structures de santé, d’un échantillon de populations bénéficiaires ;
Des visites de terrain afin de constater in visu les réalisations (ces visites auront lieu à la même occasion que les entrevues avec les responsables et personnel de santé aussi bien que les populations). Dans ce cadre, des discussions de groupes ou toute autre méthode participative pourraient être utilisées ;
La compilation, le traitement et l’analyse de données ;
La production d’un rapport final.
CALENDRIER ET TACHES
L’audit est prévu sur 30 jours au mois de Mars 2017. Le consultant proposera un calendrier détaillé avec les taches.
PROFIL DU/DES CONSULTANTS
Cet audit sera conduit par un ou des bureaux d’études ayant :
Une expertise confirmée (au moins 5 ans) dans le domaine des enquêtes de santé
Une expérience prouvée dans le domaine de l’évaluation de la qualité des soins dans les CSCOM
Une bonne connaissance de la santé maternelle, néonatale, infantile, la nutrition au niveau communautaire
Une bonne connaissance de la santé au Mali et plus spécifiquement de la problématique de la santé communautaire et des normes et politiques en matière de santé communautaire
Une maitrise parfaite des questions de gestion décentralisée, et de gouvernance locale de la santé.
Une maitrise des études qualitatives en matière de santé communautaire.
La maîtrise des langues locales comme le Bambara, et/ou le peulh serait un grand atout
Bonne connaissance de la région de Mopti, surtout les cercles de Mopti et Djenné
Expérience dans la collecte de données au moyen d’interviews assistées par ordinateur/tablettes est une forte préférence. Aptitude à recueillir des données de géolocalisation préférées.
MANDATS DU CONSULTANT OU DUREAU DE CONSULTANT
Le consultant sera responsable de tous les aspects du travail liés au recrutement des enquêteurs, la formation, la collecte et l’assurance de qualité des données, l’analyse et l’interprétation des données.
Les taches spécifiques sont :
Le recrutement des enquêteurs impliqués dans la collecte des données, y compris les traducteurs, et les superviseurs.
Formation des enquêteurs, personnel de saisi, ainsi que les superviseurs d’enregistrement des données suivant les procédures décrites dans les présents termes de référence
Le pré-test des outils de collecte 
Les contrôles de la qualité des données à travers la mise en place des systèmes de contrôle des superviseurs et enquêteurs, y compris des enquêtes de contrôle menées auprès d’un sous-échantillon de bénéficiaires sélectionnés et des structures de santés pour vérifier la qualité des données
Utilisez des outils des collectes assistées par ordinateur (e.g. tablettes). Lorsque l’utilisation des tablettes ne sera pas possible, le consultant va assurer que le double saisi est fait, en suivant les directives standards. Additionellement, le consultant(s) assurera des contrôles de qualité des données sur la saisie de données en vérifiant que les données sont logiques, cohérentes et complètes, et et / ou une nouvelle formation du personnel de saisie de données, si nécessaire.
Fournir les données brutes, sur demande, pendant la période de collecte de données et un ensemble complet de données lors de la conclusion de la collecte de données, selon le calendrier d’étude.
Travailler avec le bureau AKDN pour avoir l’approbation requis par les autorités pour mener les enquêtes de ménage et structures de sante
Fournir un rapport du terrain, détaillant le progrès, les défis, les leçons apprises, les modifications aux protocoles de collecte et de toute mesure corrective nécessaire
Organiser une séance de restitution des résultats saillants à AKF à Mopti
Rédiger le rapport provisoire
Organiser une séance de restitution du rapport provisoire à Bamako
Rédiger le rapport final
LIVRABLES ATTENDUS
Une restitution des premiers résultats de l’audit au niveau du bureau de Mopti
Un rapport final provisoire qui sera produit 07 jours après les échanges avec l’équipe de Mopti
Un rapport définitif, intégrant les éventuelles observations par le staff AKF devra être disponible dans les 15 jours suivant la réception des commentaires sur le final provisoire.
SOUMISSION DES OFFRES
Critères d’éligibilité : pour être éligible à la présente offre, les soumissionnaires doivent remplir les critères ci-dessous :
Autorisation d’exercer dans le domaine d’activités concerné (agrément) ;
Copie d’attestation d’inscription au registre du commerce ;
Copie du Numéro d’identification fiscale (NIF) ;
Attestation de régularité de paiement des charges fiscales (impôt) 
COMPOSITION DES OFFRES TECHNIQUES
Les parties qualifiées et intéressées sont invitées à soumettre une proposition contenant les documents suivants :
Offre technique
Lettre d’intérêt
Description sommaire du bureau d’étude (identité, capacités technique et financière)
Description sommaire du parcours des membres de l’équipe, compétences, expériences et de leur rôle dans le cadre du présent mandat
Une description qui démontre une compréhension approfondie du mandat :
Approche méthodologique (méthode/techniques, cibles, draft d’outils)
Toute remarque, réserve ou suggestion sur les TDR devront faire l’objet de commentaires dans la proposition technique
Un calendrier détaillé des activités
Le niveau d’effort de chaque membre de l’équipe proposée (nombre de personnes-jours nécessaire à la réalisation de l’étude)
Une copie de curriculum vitae (CV) qui décrit les qualifications et l’expérience pertinente des membres de l’équipe de consultants (mettre en annexe)
Les noms et les coordonnées de trois références qui peuvent attester des expériences similaires pertinentes menées par le bureau d’étude.
Les copies d’attestations issues des prestations similaires 
Offre financière
Une proposition financière qui détaille tous les coûts associés au mandat, incluant :
Frais de consultation
Frais administratifs 
Période de validité des cotations
NB : l’offre financière doit proposer un budget global (Hors Taxe et Toutes Taxes Comprises) et les prix détaillés (honoraires, indemnités journalières, transports…).
La proposition sera technique (avec les éléments sus cités) et financière en plis fermés. Les deux enveloppes doivent être placées dans une seule enveloppe fermée adressée à la Fondation Aga Khan avec la mention «  Audit de la qualité et de la sécurité des soins dans 33 CSCOM dans le contexte de la Politique nationale d’assurance qualité des soins et de sécurité des patients et de l’amélioration des services de santé maternelle et infantile dans les Districts sanitaires de Mopti et Djenné « .
ÉVALUATIONS DES OFFRES
L’ensemble des offres doit remplir les critères d’éligibilité pour être évalué. Les évaluations vont se faire en deux étapes : l’évaluation de l’offre technique suivie de celle de l’offre financière. Le nombre total de points pouvant être obtenus est de 100 (70 points maximum pour la proposition technique, et 30 points maximum pour l’offre financière). Seules les propositions obtenant au moins 50 points sur les 70 auront leur offre financière analysée.
Les critères d’évaluation pour la proposition technique sont :
Les capacités techniques et financières ainsi que son expérience dans le domaine de l’étude (10 points);
Une description qui démontre une compréhension approfondie du mandat : approche méthodologique, calendrier détaillé des activités, niveau d’effort de chaque membre de l’équipe proposée (45 points) :
Les qualifications et la compétence du personnel proposé pour la l’étude (15 points).
Pour l’offre financière, évaluée sur 30 points, le nombre maximum de ces points sera attribué à la proposition financière la mieux-disante.
NB : Les candidats (structures ou personnes indépendantes) intéressés pour soumissionner a cette évaluation doivent envoyer leur dossier par email à: infomali@akdn.org et en 3 copies dures aux adresses ci-dessous :
La Fondation Aga Khan, siège social à Bamako sis à Immeuble Niangado, 5ème étage, Boulevard du 22 octobre 1946, sis quartier du Fleuve, adjacent au CICB, BPE 2998, Bamako Mali,  Tél : 20 22 08 63 / 20 22 06 95, à Mopti, Mossinkoré près du stade Barema Bocoum, tél : 21 43 14 06
NB : La date limite de dépôt des dossiers d’appel d’offres est fixée au 06 mars 2017 à 17 heures
SUPERVISION
L’équipe de consultants communiquera directement avec le Responsable du projet et le Responsable de Suivi-Évaluation.
ETHIQUE ET DEONTOLOGIE
Le consultant ne doit partager ni les données brutes ni les résultats de l’évaluation. Les données collectées sont la propriété d’AKF.
Il est entendu que les données et résultats restent la propriété de la Fondation Aga Khan et par conséquent ne doivent pas être partagés sans son accord. Toute initiative en dehors du cadre contractuel doit faire l’objet d’une autorisation écrite par AKF. L’équipe de consultants s’engage à respecter l’anonymat, la confidentialité et les opinions des informateurs clés. Elle doit se conformer à la politique du commanditaire en la matière.

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email

Autres articles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *