fbpx

Services de consultants/

01/04/2014 PROGRAMME POUR UNE INFRASTRUCTURE DE COMMUNICATION REGIONALE EN AFRIQUE DE L’OUEST (WEST AFRICA REGIONAL)
Print Friendly, PDF & Email

Services de consultants/

Le Gouvernement de la République du Mali a sollicité un crédit de l’Association International pour le Développement d’un montant équivalent à US$21 000 000 pour financer le Projet Programme pour une Infrastructure de Communications Régionale en Afrique de l’Ouest (West Africa Régional Communications Infrastructure Program – WARCIP) – Composante Mali et se propose d’utiliser les fonds pour régler des fournitures, travaux et services devant être acquis dans le cadre de ce projet.
Le projet WARCIP Mali a pour objectif d’accroitre la couverture géographique des réseaux à bande passante de grande capacité  et de diminuer les coûts des services de communications sur le territoire de la République du Mali. Pour atteindre cet objectif, le programme WARCIP propose une approche intégrée centrée sur : (i) une connectivité améliorée à travers l’accès concurrentiel à la bande passante internationale, (ii) la création d’un environnement propice et le renforcement des capacités institutionnelles pour éliminer les goulots d’étranglement qui contraignent la participation du secteur privé au développement de la connectivité  » nationale et régionale, et (iii) l’appui à la mise en œuvre du Programme dans le pays.
Le projet comprend trois (3) composantes qui vise à :
Réaliser les tronçons fibres optiques manquants Gao-Mopti et Bamako-frontière Guinée ainsi qu’un bâtiment technique sur Bamako de type  » carrier hôtel  » assurant également le rôle de point d’échange Internet et offrant des salles blanches pour permettre aux acteurs du secteur d’y installer leurs serveurs d’application et de contenus ;
Créer une société de patrimoine pour être propriétaire de l’ensemble des infrastructures numériques construites par la République du Mali avec les  financements des bailleurs. Dans le respect des principes de l’accès ouvert au réseau, cette société de patrimoine délèguera l’exploitation, la maintenance et la commercialisation de ses actifs à un opérateur d’infrastructure privé ayant une expérience avérée et sélectionné à travers un appel d’offres international, ouvert, transparent et non discriminatoire ;
Assister le Gouvernement sur les problématiques clefs permettant de poursuivre les réformes sectorielles et de créer un environnement propice au développement du haut débit au Mali.
Les marchés financés par le crédit seront passés conformément aux procédures spécifiées dans les Directives : Passation des Marchés Financés par les Prêts de la BIRD et les Crédits de l’IDA, janvier 1995 (édition de janvier 2011), et sont ouverts à tous les candidats qui remplissent les conditions stipulées dans les directives. Les consultants seront choisis conformément aux Directives : sélection et Emploi de Consultants par les Emprunteurs de la Banque Mondiale, janvier 1997 (édition de janvier 2011).
Les avis relatifs aux différents marchés qui doivent être passés conformément aux procédures d’appel à la concurrence internationale de la Banque mondiale seront publiés, dès leur communication, dans un Dévelopment Business (UNDB online) et dans les journaux de diffusion nationale.
Il sera procédé à une présélection pour les marchés suivants :
Services de consultants :
Assistance pour définir la mise en œuvre des principes de l’accès ouvert au réseau et du Partenariat Public Privé pour le backbone national et le bâtiment technique, le développement du dossier d’appel d’offre pour l’opérateur privé et le cahier des charges techniques du backbone/bâtiment technique (y compris étude de tracé), et développement du business plan et structure propriétaire ;
Assistance sur bilan de la libération, Politique Sectorielle, organisation Département Economie Numérique, Changement cadre règlement ;
Assistance sur la Mise à jour de la stratégie TIC et des 6 documents de stratégie sectorielle ;
Assistance sur la définition et le plan d’action pour la mise en œuvre des outils de (1)à la régulation de l’interconnexion et de partage de fibres optiques et (2) la régulation dans le contexte d’un nouvel entrant mobile ;
Assistance dans la mise en place de l’observation du secteur des télécoms/TICs, notamment pour la base cartographique des infrastructures ;
Etude sur la faisabilité d’un point s’échange Internet ;
Etudes environnementales et sociales (Cadre de Gestion Environnemental et Social (CGES), ainsi que, le cas échéant, Cadre de Politique de Réinstallation (CPR) ;
Etudes environnementales et sociales (Etude d’Impact Environnemental et Social (EIES), Plan de Gestion Environnementale et Sociale (PGES), un Plan d’Action de Réinstallation (PAR) ;
Recrutement du personnel d’animation de la cellule de coordination du projet.
Les soumissionnaires potentiels satisfaisant aux critères de provenance et souhaitant figurer sur la liste des destinataires d’avis de présélection/d’appel d’offres dans le cadre des procédures d’appel à la concurrence internationale, ou ceux ayant besoin de renseignements complémentaires, devront s’adresser à l’adresse ci-dessous.
Unité nationale de coordination du second projet sectoriel des transports (UNC-PST2) Bamako à l’attention de M. Tiémoko KONE, Coordinateur National de l’UNC-PST2, BP : E4409, Tél : (223) 20 21 57 25, Fax : (223) 20 21 92 30, Rue 47, Porte 212 M2dina Coura, Email : tykone5@yahoo.fr.

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email