fbpx

Examen Initial Environnemental pour le projet Albarka

28/11/2021 SAVE THE CHILDREN
Print Friendly, PDF & Email

Examen Initial Environnemental pour le projet Albarka

AVIS A MANIFESTATION D’INTÉRÊT

Save the Children est la première organisation indépendante au monde pour les enfants. Nous travaillons dans 120 pays. Nous sauvons la vie des enfants ; nous nous battons pour leurs droits ; nous les aidons à réaliser leur potentiel. Nous travaillons de concert avec nos partenaires, à inspirer des changements majeurs dans la façon dont le monde traite les enfants et à réaliser des changements immédiats et durables dans leurs vies. Nous recevons des appuis à travers le monde pour atteindre plus d’enfants grâce à des programmes de santé, nutrition, éducation, protection et gouvernance des droits de l’enfant, aussi bien en période de développement que dans les crises humanitaires.

Nous cherchons à recruter : un (e) consultant (e) ou cabinet de consultants pour faire l’Examen Initial Environnemental pour le projet Albarka de Save the Children Mali

Tous prestataires éligibles, ayant les compétences sont invités à soumissionner 

  • Date de publication : 01 Novembre 2021 
  • Date de clôture : 28 Novembre 2021 

Pour les Candidats nationaux : les dossiers doivent être envoyé à : Quotation.Mali@savethechildren.org

Pour les candidats internationaux : les dossiers doivent être envoyés à  aattard@savechildren.org et cdibaya@savechildren.org

 

USAID/Bureau pour l’Assistance Humanitaire

Cahier de charge pour un Examen Initial Environnemental pour le projet Albarka de Save the Children Mali

Contexte général

Save the Children (SC) et ses partenaires, TASSAGHT, ADICOM, G-FORCE, CMC, VIAMO et Sangare Partners ont lancé le projet de sécurité alimentaire USAID / BHA Albarka[1] Résilience le 1er octobre 2020. Le projet de 5 ans vise à « améliorer la sécurité alimentaire et la résilience des communautés dans les zones touchées par le conflit à travers le renforcement des systèmes locaux et la participation communautaire[2]» dans le nord et centre du Mali. Le projet prévoit de mettre à profit les structures locales (gouvernement et communautaires) pour atteindre plus de 210 000 bénéficiaires directs (membres de ménages vulnérables et très vulnérables) dans les trois régions de Tombouctou (cercles de Tombouctou et Gourma Rharous), Mopti (cercles de Koro et Douentza) et Gao (cercles de Gao et Ansongo), avec une gamme d’interventions multisectorielles

Les régions du Mali, zone d’intervention du projet (Mopti, Gao et Tombouctou) sont situées dans la zone sahélienne semi-aride et le désert aride du Sahara.

Le Profil de Risque Climatique de l’USAID a signalé en octobre 2019 que les régions du centre du Mali reçoivent des précipitations annuelles comprises entre 100 et 1 100 mm ; cela diminue à 50 mm à mesure que l’on se dirige plus au nord. Plus des trois quarts de la population du Mali dépendent de l’agriculture pluviale de subsistance et du pastoralisme pour leur alimentation et leurs revenus, deux domaines extrêmement sensibles aux facteurs de stress/changements climatiques[3] [4]. Les changements climatiques projetés au Mali comprennent : la réduction des précipitations dans le delta intérieur du Niger (IND) ; et des sécheresses et des précipitations plus fréquentes et extrêmes, avec des régimes pluviométriques variables qui continueront de réduire les moyens de subsistance agricoles/pastoraux, l’approvisionnement en eau, l’assainissement, les services d’hygiène et les infrastructures[5].

Albarka vise à développer une stratégie de sauvegarde de l’environnement qui promeut une gestion solide de l’environnement par le personnel du projet, les bénéficiaires, les communautés et les autres parties prenantes conformément aux réglementations énoncées dans le 22 CFR 216, l’ADS 201[6], l’ADS 204[7] et aux réglementations applicables en matière de conformité et de gestion environnementales de la République du Mali.

A cet effet, Save the Children recherche un cabinet de consultance (ou un consultant) pour conduire cet examen tel qu’énoncé dans ce cahier de charge

Objectifs de la consultation

Les objectifs principaux de cette consultation sont :

  • Produire un résumer de la conception technique;
  • Décrire les références environnementales de base des zones d’intervention d’Albarka ;
  • Identifier tous les impacts environnementaux raisonnablement prévisibles des activités d’Albarka ;
  • Recommander des seuils déterminants pour les activités d’Albarka et déterminer si une analyse plus approfondie est nécessaire pour des interventions spécifiques, y compris, mais sans se limiter, les énoncés de cadrage et les évaluations environnementales ;
  • Élaborer un Plan d’Action pour une utilisation sûre des produits environnementaux (SUAP) dans la mise en œuvre des activités ;
  • Produire le Rapport Annuel sur l’Etat environnemental (ESR – Environmental Status Report) c’est-à-dire pour les 14 derniers mois;
  • Élaborer un Plan de Gestion Intégrée des Déchets (IWMP)[8]
  • Recommander de bonnes mesures d’atténuation pour prévenir, réduire ou compenser les impacts environnementaux ; et,
  • Renforcer les capacités et soutenir le personnel d’Albarka à mettre en œuvre avec succès une stratégie de sauvegarde de l’environnement solide en conformité avec tous les cadres programmatiques, juridiques et réglementaires applicables.

Délivrables

Le cabinet (ou le consultant indépendant) sera responsable des livrables suivants :

  • Plan d’évaluation : le plan d’évaluation doit décrire le processus, la méthodologie et le calendrier pour mener à bien cette consultation.
  • Revue documentaire et littéraire : la revue littéraire doit inclure une bibliographie des ressources, des cadres, des politiques juridiques et réglementaires consultés lors de la revue documentaire. La revue littéraire doit inclure toute la documentation disponible et pertinente sur les activités, y compris les recherches formatives menées au cours de l’année de raffinement (An-1), les recherches gouvernementales (États-Unis et Mali), bilatérales et tierces sur les principaux problèmes climatiques et environnementaux ayant un impact sur les zones cibles du projet.
  • Examen Environnemental Initial Supplémentaire (IEE-S) : l’Examen Environnemental Initial Supplémentaire inclus le Plan de Gestion et Mitigation environnemental (EMMP), le Plan de Gestion des Risques Climatiques (CRM) et le Plan d’Arrangement Institutionnel (IAP).
  • IEE-S: l’IEE-S décrit la conception technique et la zone d’intervention et attribue des seuils déterminants aux activités d’Albarka. L’IEE-S doit respecter les exigences du 22 CFR 216 et du RFA-Level IEE[9] de novembre 2019
  • Le Plan de Gestion et Mitigation Environnemental (EMMP): l’EMMP doit fournir les orientations et les ressources telles que les listes de contrôle et des modèles pour conduire un suivi environnemental nécessaire pour le projet. Le plan de suivi doit intégrer la suivi environnemental dans le système, les outils et le processus global de Suivi & Evaluation (MEAL) d’Albarka. Cela comprend des recommandations sur de nouveaux indicateurs de suivi environnemental à inclure dans le tableau de suivi de la performance des indicateurs du projet (IPTT)[10].
  • Le Plan de Gestion des Risques Climatiques (CRMP): ce plan de Gestion des risques climatiques doit fournir des guides, orientations et des ressources efficaces pour une meilleure identification et atténuation des risques climatiques, ainsi que des outils de suivi et de mise en œuvre du plan à travers les activités d’Albarka dans les zones cibles
  • IAP : le Plan d’Arrangement Institutionnel doit ressortir  des recommandations concernant le besoin de ressources humaines additionnelles  et/ou toute autre analyse nécessaire pour assurer la sauvegarde environnementale
  • Le Rapport Annuel Environnemental (ESR): les activités réalisées au cours de l’année une doivent être examinées conformément aux règles et directives du rapportage sur le statut environnemental et la liste de contrôle de conformité au cours de la dernière écoulée pour servir pour le reste de la vie du projet. Le consultant finalisera l’ESR sur la base des commentaires reçus de Save the Children
  • Plan d’Assurance Qualité de l’Eau (WQAP)[11] Le Plan d’assurance qualité de l’eau doit ressortir des voies claires pour l’assurance qualité de l’eau, et établir un plan d’action qui permet d’apporter des corrections immédiates au cas où une contamination ou des débordements se produiraient. Le Plan doit également identifier et cartographier les laboratoires d’analyse de qualité de l’eau du gouvernent malien. S’il n’existe pas de laboratoire dans les zones de mise en œuvre du projet, le plan doit inclure des recommandations pour engager et renforcer les capacités des autorités locales et/ou des opérateurs privés pour le suivi de la qualité de l’eau.
  • Conformité et Outils de formation sur la sauvegarde de l’environnement. Le consultant doit produire une présentation PowerPoint sur les outils de formation des formateurs (TOT), mettre en évidence les principaux risques environnementaux et climatiques, les mesures d’atténuation correspondantes et des exemples de guides visuels. Ensuite, former le responsable de l’environnement d’Albarka et d’autres membres du personnel concernés
  • SUAP: Bien que Albarka ne prévoit pas la fourniture de pesticides aux communautés dans aucune de ses activités, l’activité pourrait promouvoir l’utilisation de semences améliorées, la production améliorée de cultures pluviales et commerciales, les techniques de fertilisation des sols, le rendement, le désherbage, la récolte, la gestion post-récolte et stockage des produits, les activités d’élevage de petits ruminants y compris la santé animale et la vaccination du bétail à travers les agents communautaires de santé animale, l’amélioration de la production fourragère, etc. lors des formations et des sensibilisations. Il est donc essentiel d’avoir des recommandations et de planifier une Utilisation plus sûre des pesticides ou produits similaires conformément aux procédures 22 CFR 216 de l’USAID/BHA et règlements en vigueur en République du Mali.

Les rapports doivent être produits et soumis en Français et en Anglais.

Période d’exécution

La période d’exécution prévue pour cette activité est de novembre 2021 à février 2022. Un calendrier provisoire est fourni ci-dessous, qui sera finalisé en discussion avec le contractant lors du processus de signature du contrat de consultance

Task Timeline
Novembre Décembre Janvier Février Mars
Processus de sélection du ou des consultants et la signature du contrat
x x x x
Revue documentaire et discussion avec l’équipe terrain de Albarka
x x
x
Plan de l’évaluation
x
Conduite des activités de collecte de données sur le terrain,
x x x x
x
Présentation des résultats préliminaires à l’équipe Albarka du Mali et de Etats Unis d’Amérique
x
Production des Draft IEE-S (EMMP, CRM, SUAP et IAP), IWMP et WQAP
x x
Feedback/commentaires de l’équipe Albarka
x
Production du second tour et finalisation des  rapports IEE-S (EMMP, CRM, SUAP et IAP), IWMP et WQAP
x
x
x x
Soumission des rapports à USAID/ BHA
x
Présentation des outils de formation PowerPoint avec des exemples de guides visuels, et orientation / renforcement de capacités du personnel d’Albarka en charge de la conformité environnementale
x x x x

Qualifications

Le ou les consultants retenu(s) doit(vent) démontrer les qualifications requises suivantes pour mener cette consultation :

  • Avoir au minimum cinq ans d’expérience avérées dans des domaines des sciences de l’environnement, l’analyse des systèmes, la gestion intégrée de l’environnement, la familiarité avec le règlement 216 de l’USAID.
  • Avoir une expérience démontrée de la conduite de consultations environnementales dans le passé. Une expérience spécifique au Sahel est un atout
  • Connaissances avérées des exigences de conformité environnementale de la République du Mali
  • Un cabinet ou un consultant international a la possibilité de proposer de travailler conjointement avec un cabinet local ou un consultant malien pour compléter son expertise et conduire l’étude

Instructions pour la soumission de candidature

Les candidats intéressés doivent déposer leurs offres composées des documents ci-dessous au plus tard le 28 Novembre 2021

  • CVs des consultants proposés mettant en evidence les qualifications et expériences souhaités pour cette consultation
  • Un narratif de 3 pages maximum presentant l’équipe proposées avec leurs expériences et qualifications, l’approche proposée, les étapes clés et le calendrier de la consultation
  • Un exemple de rapport d’une consultation similaire réalisée
  • Trois references.
  • Un budget suivant le canevas ci-dessous.

Seules les candidatures complètes seront considérées. Les candidatures doivent être soumises aux adresses suivantes :

Pour les Candidats maliens : Quotation.Mali@savethechildren.org

Pour les candidats internationaux : aattard@savechildren.org et cdibaya@savechildren.org

Canevas de budget :

  Nb de Jours Taux journalier Total
Etape 1: Plan de lancement/Evaluation et revue documentaire
Consultant A      
Consultant B      
Etape 2: Draft IEE, WAQP et SUAP
Consultant A      
Consultant B      
Milestone 3: Versions Finales de l’IEE, du WAQP et du SUAP
Consultant A      
Consultant B      
Etape 4: Outils de formation sur la protection et la conformité environnementale  et la formation des staffs concernés
Consultant A      
Consultant B      
COUT TOTAL  

Il est attendu à ce que le consultant local propose un budget raisonnable et un emploi de temps conforme à ses responsabilités et au calendrier énoncé ci-dessus.

Rôles et Responsabilités

Due à la situation sécuritaire dans le centre et le Nord du Mali, seuls les consultants maliens pourront se déplacer dans les régions. Save the Children sera en charge de tous les aspects logistiques liés aux missions terrain pour cette consultation, à savoir le perdiem, les hébergements, les déplacements, la location de véhicules, etc. Save the Children appuiera également l’organisation logistique pour tous les déplacements nécessaires dans le cadre de cette consultation.

Note : Veuillez noter que ce cahier des charges est sujet à des changement/modifications au besoin en attendant l’approbation de TDR par USAID / BHA. La version finale sera partagée avec les consultants avant la finalisation du budget et la signature du contrat de consultance.

[1] Albarka signifie « espoir réalisé » ou « bien-être humain » dans de nombreuses langues du Mali

[2] Le programme est conçu pour atteindre ce but à travers trois objectifs. Objectif 1: Stabiliser les ménages vulnérables en réduisant l’impact des chocs et en reliant les ménages aux services de base; Objectif 2: Autonomiser les jeunes en tant que facteurs clés du développement économique et social de leurs communautés; Objectif 3: Soutenir les approches communautaires pour gérer les ressources naturelles et les actifs communautaires de manière durable et productive

[3] Mali Climate Risk Profile, Climate Risk in FFP Geographies, 2019.

[4] Mali Climate Risk and Adaptation Country Profile, GFDRR, World Bank, 2011

[5] Mali Climate Risk Profile, Climate Risk in FFP Geographies, 2019

[6] USAID Climate Risk Management for Projects and Activities. A Mandatory Reference for ADS 201 (2017).

[7] USAID ADS 204. Environmental Procedures (December 2020).

[8] Integrated waste Management Plan (IWMP)

[9] RFA-Level IEE Request for Application Level Initial Environmental Examination

[10] IPTT – Indicator Performance Tracking Table

[11] WQAP – Water Quality Assurance Plan

Partagez : Facebook Twitter Google Plus LinkedIn Email