IN ENGLISH
EN FRANCAIS
EN ESPANOL

Recherche annuaire:
Par raison sociale:
Par téléphone:
Par produits:
Par ville:
CVthèque
Nouvelles Entreprises
Nouvelles Economiques
Inscription dans l'Annuaire
Contactez Nous
  
    
    
    
    
  

MALIPAGES.COM

DIAGO - EAU MINERALE NATURELLE



Kelformation



Denrées de première nécessité: Toujours la flambée des prix
(Les Echos 25/08/2008)

Les denrées de première nécessité continuent leur hausse vertigineuse. C’est du moins le constat que l’on peut faire sur certains marchés locaux de la capitale Bamako et ses environs.

Malgré les dispositions prises par le gouvernement, à travers la détaxation de certains produits, les prix des denrées alimentaires ne cessent de grimper sur les marchés. Si les prix de certains produits comme le lait, la farine de blé, le sucre restent stables, d’autres, comme le riz ou encore le sorgho, le petit mil ne cessent de monter.

Ainsi au marché de N’Golonina, le sachet de lait de 500 g est cédé à 800 F CFA contre 850 sur le marché de Sénou-Village. Le litre de l’huile de cuisine de première qualité est cédé à 1200 F CFA au consommateur à la place des légumes du Grand marché contre 1000 F CFA pour la seconde qualité.

Selon Bakary Traoré, importateur d’huile, le prix de cette denrée pourrait connaître une légère baisse en raison des commandes importantes qui ont été lancées par des opérateurs économiques en prévision du mois de ramadan. Il justifie cette baisse possible par le fait que le marché obéit à la loi de l’offre et de la demande et que le mois prochain, le marché sera suffisamment approvisionné par cette denrée indispensable dans la cuisine.

La farine de blé connaît aussi une certaine stabilité. Elle est cédée à 750 F CFA/kg au Grand marché contre 800 F CFA au marché de Banankabougou. Certains commerçants interrogés estiment que malgré la forte consommation d’aliments à base de farine de blé pendant la période de jeune, les prix de la farine de blé ne connaîtront pas d’envolée. Par contre ceux des céréales vont continuer leur hausse même si la période de soudure tire à sa fin.

Le riz est cédé au consommateur au prix de 400 F CFA à Faladié, Niamakoro-Diallobougou et Banakabougou. Idem pour le haricot. Le sorgho et le mil qui étaient vendus au prix de 250 F CFA/kg ont connu une hausse de 25 F CFA en fin de semaine dernière sur le marché de Sénou et Sanankoroba.

Outre les denrées de première nécessité, le charbon de bois a connu, lui aussi, une hausse de prix, plus imputable à la saison pluvieuse qu’à une quelconque spéculation. Le sac de 50 kg, cédé à 1200 F CFA, est passé à 1700 F CFA. Celui de 100 kg, qui était de 3000 F CFA, est présentement vendu à 4000 F CFA.

Denis Koné

© Copyright Les Echos

Archives

Nouvelles économiques du mois de juilletNouvelles économiques du mois de juinNouvelles économiques du mois de mai
Nouvelles économiques du mois d'avrilNouvelles économiques du mois de mars Nouvelles économiques du mois de février
Nouvelles économiques du mois de janvier Nouvelles économiques du mois de décembreNouvelles économiques du mois de novembre
Nouvelles économiques du mois d'octobreNouvelles économiques du mois de septembre Nouvelles économiques du mois d'août