IN ENGLISH
EN FRANCAIS
EN ESPANOL

Recherche annuaire:
Par raison sociale:
Par téléphone:
Par produits:
Par ville:
CVthèque
Nouvelles Entreprises
Nouvelles Economiques
Inscription dans l'Annuaire
Contactez Nous
  
    
    
    
    
  

MALIPAGES.COM

DIAGO - EAU MINERALE NATURELLE





Kelformation















Visite oficielle du premier ministre au Maroc: un programme de 2000 logements en vue
(L'Essor 14/04/2003)

Rabat s'est montré tout à fait disposé à accompagner notre pays dans les priorités qu'il se sera fixé

Prélude à la prochaine visite du président de la République au Maroc, la venue du Premier ministre Ahmed Mohamed Ag Hamani était très attendue dans le Royaume. Elle constitue pour les autorités chérifiennes une excellente opportunité d'explorer de nouveaux axes de coopération et l'occasion de lui apporter un second souffle.
La coopération entre nos deux pays remonte au IXè siècle, au moment où l'empire du Mali s'étendait de l'Atlantique à la boucle du Niger et que le Maroc constituait un trait d'union entre l'Afrique et l'Orient. Sans pour autant battre de l'aile, la coopération entre nos deux pays n'a pas pris la bouteille escomptée. Des opportunités multiples s'offrent pourtant dans des domaines ainsi divers que l'éducation, la formation et la maîtrise de l'eau. C'est pourquoi au cours de la séance de travail qui a réuni jeudi le Premier ministre Ahmed Mohamed Ag Hamani, le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, celui des Domaines de l'État ainsi que le ministre délégué à la Promotion des Investissements et leurs homologues marocains ont examiné les possibilités d'impulser une dynamique nouvelle à la coopération dans ces différents domaines.
Ahmed Mohamed Ag Hamani a sollicité le concours de la partie marocaine pour appuyer cette dynamique afin d'assurer une présence plus forte des investisseurs privés marocains dans les secteurs où leur expérience n'est plus à démontrer. Il s'agit notamment de l'agro-industrie singulièrement les fruits et légumes, et le textile pour lequel le Mali est disposé à créer les conditions nécessaires à l'implantation d'une filature.
Le transport aérien est aussi un secteur où les conditions de création d'une compagnie forte et apte à assurer des services de qualité sont à présent réunies.
Les investisseurs marocains pourraient également s'essayer dans les créneaux de la grande et moyenne distributions qui sont certainement le chaînon manquant de nos échanges commerciaux. Le chef de gouvernement a souhaité que Maliens et Marocains unissent leurs efforts dans des secteurs comme la maîtrise de l'eau et les aménagements hydroagricoles. Il a aussi suggéré que le Mali et le Maroc renforcent leur coopération dans les domaines de la consolidation de l'État de droit, la bonne gouvernance, la décentralisation et la protection civile.
Se fondant sur le capital de confiance qui a uni les dirigeants des deux pays depuis la construction du groupe de Casablanca qui allait jeter les bases de l'Organisation de l'unité africaine, le Premier ministre marocain, Driss Jettou, a abondé dans le même sens du renforcement de la coopération souhaitée par le Mali.
C'est pourquoi, le Maroc a, d'emblée, décidé d'intervenir dans les bâtiments et travaux publics. A cet égard, le Royaume initiera avec notre pays un programme de 2000 logements. En outre Rabat envisage d'investir dans l'usine de filature que les autorités maliennes ambitionnent de réaliser. Driss Jettou a assuré que son pays est disposé à accompagner le Mali dans les domaines de développement qu'il aura répertoriés et jugés essentiels à son décollage économique.
les autorités marocaines ont promis de s'investir pour permettre au secteur privé marocain de nouer des contacts fructueux avec leurs homologues maliens. "Nous devons faire preuve de solidarité pour que l'Afrique retrouve les marques du développement" ont-elles assuré. A ce propos Driss Jettou et Ahmed Mohamed Ag Hamani ont estimé que le NEPAD est le cadre approprié pour résoudre les problèmes de développement du continent au bénéfice des peuples.
Dans cet ordre d'idée, le Premier ministre a rencontré vendredi matin les présidents des deux chambres du parlement marocain. Avec ses interlocuteurs Ahmed Mohamed Ag Hamani a évoqué les voies et moyens de densifier la coopération parlementaire entre les deux pays.
Le chef du gouvernement s'est rendu samedi à Fès et Casablanca pour s'entretenir avec les hommes d'affaires marocains.

B. COULIBALY

© Copyright L'Essor

Nouvelles économiques du mois de mars

Nouvelles économiques du mois de février

Nouvelles économiques du mois de janvier

Nouvelles économiques du mois de décembre

Nouvelles économiques du mois de novembre

Nouvelles économiques du mois d'octobre

Nouvelles économiques du mois de septembre

Nouvelles économiques du mois d'août

Nouvelles économiques du mois de juin

Nouvelles économiques du mois de mai

Nouvelles économiques du mois d'avril