IN ENGLISH
EN FRANCAIS
EN ESPANOL

Recherche annuaire:
Par raison sociale:
Par téléphone:
Par produits:
Par ville:
CVthèque
Nouvelles Entreprises
Nouvelles Economiques
Inscription dans l'Annuaire
Contactez Nous
  
    
    
    
    
  

MALIPAGES.COM

DIAGO - EAU MINERALE NATURELLE



Kelformation



Inauguration de la centrale hybride de Ouléssebougou : Un précieux ouvrage de près de 1,2 milliard de FCFA
(L'Indépendant 14/02/2011)

Le président de la République, Amadou Toumani Touré, a inauguré le samedi 12 février la centrale hybride de Ouélessebougou. C'était en présence du ministre de l'Energie et de l'eau, Mamadou Igor Diarra, du directeur général de la BCI Mali-sa, du PCA et du DG d'EDM-sa, des autorités politiques et administratives de la région de Koulikoro et de nombreux invités. D'un coût de réalisation d'un milliard 180 millions de FCFA, cette centrale contribuera à donner un coup d'accélérateur  aux activités génératrices de revenus dans la commune de Ouelessebougou.

La distribution de l'électricité et de l'eau à un grand nombre de nos concitoyens fait partie des priorités des plus hautes autorités de notre pays. C'est pourquoi, le président ATT, tient à être présent aux côtés du ministre de l'Energie et de l'Eau chaque fois qu'il s'agit de mettre à la disposition des populations l'eau potable et l'électricité qui sont des denrées indispensables à la vie au développement. Les installations électriques de la centrale hybride se composent d'un champ solaire photovoltaïque d'une capacité de 216 kW crête, d'un système de batteries de stockage d'énergie, d'un jeu d'onduleurs d'une capacité de 660 kVA et d'un système de production. Ces équipements modernes de production d'énergie solaire viennent en appoint aux deux groupes électrogènes existants de 220 kW chacun, portant ainsi la capacité installée de la centrale à 440 kiloWatts. Avec cette centrale hybride, EDM-sa, une entreprise citoyenne au service du développement, rallonge la liste de ses réalisations dans le cadre de l'électrification rurale, notamment à Kimparana pour une puissance de 76 kW crête.                                                                                                                                          

   Le projet consiste à l'installation d'une centrale hybride composée d'une sous centrale solaire avec un champ de panneaux solaires photovoltaïques fonctionnant au file du soleil et d'autre part d'une sous centrale thermique qui existe déjà avec deux groupes électrogènes fonctionnant avec le gas-oil.

Cette nouvelle hybride que le président ATT a inaugurée est d'autant plus importante qu'elle contribuera à réduire la dépendance énergétique de notre pays en matière d'importation de produits pétroliers afin d'assurer une sécurité énergétique en matière de continuité de service et d'autonomie. Par ailleurs, la mise en service de cette centrale hybride permettra de réduire de façon significative le coût de production de l'électricité afin qu'EDM-sa puisse réaliser des bénéfices sur son exploitation et envisager une extension de son réseau au plus grand nombre de ménages.                                                                        

La nouvelle centrale de Ouelessebougou est conçue de telle sorte que l'alimentation des abonnés se fera désormais à travers l'équipement solaire pendant les heures pleines d'ensoleillement et le parc des batteries pendant environ 18 heures.

Ce qui fait que les groupes diesel ne fonctionnent que pendant 6 heures par jour, correspondant à une réduction d'environ 75% du temps de fonctionnement des groupes diesel existants.                                   

Intervenant au nom des populations de sa commune, le maire Yè Samaké a dit toute la joie qui l'anime avant de réaffirmer que la centrale inaugurée contribuera à l'amélioration des conditions de vie des bénéficiaires.                  

Quant au directeur général de la banque pour le commerce et l'industrie au Mali( BCI Mali-SA), Sékou Mamadou Barry, un des partenaires, il a dit l'avantage que les pays en développement peuvent tirer de l'utilisation des rayons solaires comme source d'énergie : "Il est à présent démontré que l'astre du jour demeure la clé de voûte dans la bataille énergétique engagée par nos pays pour leur développement". Le directeur général de la BCI a, par ailleurs, invité les opérateurs du secteur à engager la réflexion quant à la problématique du financement de la création d'industries de base aptes à fabriquer les équipements solaires.                                                                                                              

Le ministre de l'Energie et de l'Eau, Mamadou Igor Diarra, était très fier de la mise en service de la centrale hybride qui va soulager  les populations  bénéficiaires. C'est pourquoi, il a adressé un message à l'endroit de tous les acteurs : "J'invite la société EDM-sa et la direction nationale de l'énergie à veiller à la maintenance et à l'exploitation correctes des équipements de ce  joyau et l'entreprise ZED-sa à accorder la plus grande attention au service après vente et tout particulièrement pendant la période de garantie des équipements".          

Après la visite guidée des installations fraîchement inaugurées, le président ATT a également exprimé sa grande satisfaction à l'endroit de l'ouvrage dont la construction et la supervision ont été entièrement exécutées par des entreprises maliennes. Le Chef de l'Etat a, ensuite, demandé à tous les acteurs de faire bon usage et bon entretien de la nouvelle centrale hybride qui est le fruit d'un partenariat fécond entre EDM-sa, ZED-sa, AEG powers solutions et la BCI Mali.

Diakaridia YOSSI

© Copyright L'Indépendant

Archives