IN ENGLISH
EN FRANCAIS
EN ESPANOL

Recherche annuaire:
Par raison sociale:
Par téléphone:
Par produits:
Par ville:
CVthèque
Nouvelles Entreprises
Nouvelles Economiques
Inscription dans l'Annuaire
Contactez Nous
  
    
    
    
    
  

MALIPAGES.COM

Croissance économique du Mali - Le FMI juge les perspectives en deçà des objectifs
(Les Echos 22/02/2008)

La Délégation du Fonds monétaire international (FMI), en séjour dans notre pays depuis le 7 février, a tenu mercredi un point de presse au ministère des Finances sur les conclusions de leur mission à l’issue de laquelle il ressort que malgré la stabilité de la situation économique, les perspectives de croissance économique de notre pays sont au deçà des objectifs établis.

Après plus de deux semaines de mission dans notre pays, la délégation du FMI a rencontré la presse pour leur faire le point des principales conclusions. Philippe Beaugrand, chef de la délégation, principal conférencier, a indiqué que, « pour l’essentiel, la mission considère que la situation d’ensemble est stable, mais les perspectives de croissance économique du Mali sont en deçà des objectifs établis ».

Il a expliqué que, « la politique économique de notre pays doit s’attaquer aux causes fondamentales de l’insuffisance et de la volatilité de la croissance économique. Le principal obstacle à l’accélération de la croissance est la détérioration tendancielle de la compétitivité de l’économie. Les estimations de la mission du Fonds indiquent que l’évolution des prix relatifs à l’intérieur ainsi que celle des prix et salaires réels au Mali par rapport au prix et salaires réels des pays, partenaires ou concurrents a été globalement défavorable depuis le début de la décennie ».

Pour la délégation du FMI, la dégradation de la compétitivité dans notre pays se manifeste par des situations qui favorisent l’importation des biens et réduisent les incitations à la production locale. Cet état de fait se traduit par une moindre disponibilité de ressources dans les zones rurales par rapport aux zones urbaines, ce qui explique largement que les progrès enregistrés dans la réduction de la pauvreté au niveau national ont peu bénéficié aux campagnes, malgré l’augmentation du prix des produits agricoles sur le marché international.

La situation économique en péril

La délégation du FMI a constaté que les perspectives économiques du Mali sont en deçà des performances passées. Elle a noté que la croissance de notre pays s’est établie à environ 5 % en moyenne depuis le milieu des années 90, mais avec des variations importantes d’une année à l’autre. Elle a estimé également que la croissance du produit intérieur brut réel est estimé à 1,5 % seulement en 2007, principalement en raison de mauvaises conditions climatiques.

Selon M. Beaugrand, la chute de la production céréalière à 5 % et de la production de coton à 40 % en 2007–2008 a aggravé la précarité des pauvres en milieu rural. Il a indiqué que, « les exonérations douanières pour les produits agricoles ne bénéficient pas sur le long terme aux pauvres. Elles contribuent à maintenir pendant la saison les prix intérieurs à un niveau insuffisamment rémunérateur pour susciter un réel développement de la production agricole » .

Par ailleurs, le conférencier dira que dans l’ensemble, la situation économique va mal, mais on a l’impression que tout va bien. Il conclura qu’ils ont identifié les problèmes mais qu’ils n’ont pas encore réfléchi aux solutions.

Sidiki Doumbia

© Copyright Les Echos

Archives

Nouvelles économiques du mois de janvier Nouvelles économiques du mois de décembre Nouvelles économiques du mois de novembre
Nouvelles économiques du mois d'octobre Nouvelles économiques du mois de septembre Nouvelles économiques du mois d'août
Nouvelles économiques du mois de juillet Nouvelles économiques du mois de juin Nouvelles économiques du mois de mai
Nouvelles économiques du mois d'avril Nouvelles économiques du mois de mars Nouvelles économiques du mois de février