IN ENGLISH
EN FRANCAIS
EN ESPANOL

Recherche annuaire:
Par raison sociale:
Par téléphone:
Par produits:
Par ville:
CVthèque
Nouvelles Entreprises
Nouvelles Economiques
Inscription dans l'Annuaire
Contactez Nous
  
    
    
    
    
  

MALIPAGES.COM

Microfinance : L'élan gagne le nord
(L'Essor 11/01/2007)

Pour développer et consolider le réseau des caisses d'épargne et de crédit Wouri des régions du Nord, un groupe d’acteurs intervenant dans le secteur de la microfinance s’est volontairement constitué afin de mener des actions concrètes.
C'est dans ce cadre qu'une convention a été signée mardi au siège du CPA/SFD à Faladiè-Sema. Renouvelable avec l’accord conjoint écrit des signataires, la convention est valable jusqu'au 31 août 2007.
Les parties signataires sont le ministère de la Promotion des Investissements et des Petites et Moyennes Entreprises à travers les Systèmes financiers décentralisés (SFD), le département de l'Économie et des Finances à travers la Cellule de contrôle et de surveillance des SFD, celui de l’Emploi et de la Formation professionnelle à travers l’APEJ, la Banque malienne de solidarité (BMS), la coopération allemande à travers le « PIFD/GTZ » et l’USAID à travers les projets « Trade Mali » et « Mali Finance » ainsi que les trois caisses du réseau Wouri du Nord agréées par le ministère de l'Économie et des Finances.
Le réseau des caisses d’épargne et de crédit Wouri regroupe la caisse Adagh Finance de Kidal, la caisse d’épargne et de crédit de Gao et celle d’Ansongo. Toutes ces caisses sont membres de l’Association professionnelle des institutions de microfinance du Mali (APIM) qui est un partenaire clé dans la présente convention cadre.
La cérémonie de signature de la convention était présidée par le ministre de la Promotion des Investissements et des Petites et Moyennes Entreprises Ousmane Thiam. C'était en présence du ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle, Mme Ba Hawa Keïta, du représentant des partenaires techniques et financiers (PTF) Hubert Rauch, et du président de l'APIM, Ousmane Traoré.
Le directeur général du CPA/SFD, Madani Traoré a expliqué que les partenaires se sont référés à deux documents importants dans la perspective de la signature de la présente convention : le Plan d'action national pour le développement de la microfinance 2005-2008 visant une large couverture de notre pays par les institutions de microfinance et le Cadre stratégique de la lutte contre la pauvreté (CSLP).
La présente convention s'inscrit dans le cadre des orientations de la rencontre du chef de l'État avec le secteur de la microfinance tenue le 30 mars 2006 et qui s'intègre dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Elle doit mettre en place un plan d'actions en faveur des trois régions du Nord.
Pour sa part, le PDG de la BMS-SA Babaly Bâh s'est réjoui de l'initiative avant de rappeler que l'une des principales missions de sa banque est le refinancement des systèmes financiers décentralisés. Il a également indiqué que plus de 25 réseaux de microfinance bénéficient actuellement de ses financements. En 2005, la BMS a accordé 3,8 milliards de Fcfa de crédits aux SFD et 5,5 milliards de Fcfa en 2006. Dans le cadre de la présente convention, la BMS contribuera à hauteur de 20 millions de Fcfa au financement des activités de la caisse d'Ansongo, de 50 millions pour Kidal et de 20 pour Gao, soit 90 millions qui viennent s'ajouter aux 55 millions déjà accordés aux caisses de Diré et Attara dans la Région de Tombouctou.
Quant au représentant des partenaires techniques et financiers, il s'est félicité de la signature de la présente convention, ajoutant que la microfinance reste l'un des leviers centraux de la lutte contre la pauvreté. Il a ensuite rappelé que pour le développement de la microfinance, trois axes prioritaires d'intervention ont été définis : une meilleure coordination des interventions, une meilleure programmation de l'aide extérieure et la professionnalisation accrue des acteurs. Cette convention, selon lui, est la première initiative qui respecte le cadre du Plan d'actions. Elle permet de dépasser la phase de l'appui projet et de progresser vers une solution nouvelle c'est-à-dire la conjugaison des efforts des partenaires dans le domaine.
Le directeur général de l'APEJ Soumana Satao, de son côté, dira que l'APEJ est heureuse de mettre des jeunes diplômés à la disposition des caisses Wouri pour le paiement des allocations de stage. L'APEJ mettra tout en œuvre pour respecter ses engagements et en demande autant aux autres partenaires, a-t-il souligné.
Le porte-parole des 3 caisses du réseau Wouri, Abdoul Aziz Souleymane a remercié les autorités et l'ensemble des PTF avant d'assurer que les appuis annoncés seront bien gérés et utilisés à bon escient.
Pour le ministre de la Promotion des Investissement et des Petites et Moyennes Entreprises, la présente convention est un bel exemple de synergie des efforts entre son département et les PTF. Elle dénote d'une réelle cohérence dans l'action gouvernementale.

F. MAIGA

© Copyright L'Essor

Archives

Nouvelles économiques du mois de décembre Nouvelles économiques du mois de novembre Nouvelles économiques du mois d'octobre
Nouvelles économiques du mois de septembre Nouvelles économiques du mois d'août Nouvelles économiques du mois de juillet
Nouvelles économiques du mois de juin Nouvelles économiques du mois de mai Nouvelles économiques du mois d'avril