IN ENGLISH
EN FRANCAIS
EN ESPANOL

Recherche annuaire:
Par raison sociale:
Par téléphone:
Par produits:
Par ville:
CVthèque
Nouvelles Entreprises
Nouvelles Economiques
Inscription dans l'Annuaire
Contactez Nous
  
    
    
    
    
  

MALIPAGES.COM

DIAGO - EAU MINERALE NATURELLE





Kelformation



C. A. SOTELMA : le pari de la disponibilité et de l'accessibilité
(L'Essor 12/01/2004)

Les projets de budgets 2004 de la Sotelma et de Malitel arrêté 84,317 milliards de Fcfa en recettes et 50,115 milliards de Fcfa en dépenses dégagent un résultat d'exploitation prévisionnel de 34,157 milliards de Fcfa

Les administrateurs de la Société des télécommunications du Mali Sotelma se sont réunis mercredi, pour la 26ème session de leur conseil dans les locaux de la société. La cérémonie était présidée par Cheick Sidi Mohamed Nimaga, le président directeur général de l'entreprise.
La session a examiné, en plus des questions relatives à l'exercice des deux dernières années (2002 et 2003), le projet de budget 2004 pour la Sotelma et Malitel.
Année charnière pour la Sotelma, l'exercice écoulé a été caractérisée par la volonté de la direction générale de maintenir et de consolider la société dans son statut de leader sur un marché concurrentiel et de participer au développement social, culturel et économique du Mali.
La Sotelma doit, à cet effet, améliorer la disponibilité et l'accès des services de télécommunication pour les populations. Le budget 2003 de l'opérateur lui a permis de grandes réalisations aux plans institutionnel, opérationnel, commercial et financier. La direction générale et la section syndicale se sont ainsi accordées sur un plan social tandis qu'un nouvel organigramme s'installait.
Cheick Sidi Mohamed Nimaga a relevé la signature le 19 juin dernier, de la convention d'interconnexion des réseaux Sotelma et Ikatel ainsi que celle de l'arrêté fixant le seuil de passation de marché inscrit dans le programme des investissements prioritaires 2003-2004 de la Sotelma à 500 millions de Fcfa.
Sur le plan opérationnel, les améliorations se sont traduites entre autres par l'augmentation de la capacité de connexion du réseau GSM de 20.000 lignes supplémentaires, l'extension de la couverture à Koutiala, Sadiola et Niono et la construction de la liaison optique Bamako-Sikasso-Zegoua et Sikasso-Hérémakono.
La société s'est signalée sur le plan commercial par la baisse des tarifs des communications interurbaines et internationales et l'élargissement de la zone tarifaire des communications locales, des ventes promotionnelles de produits et de services à l'occasion de grands événements comme la FEBAK, l'Aid-El-Fitr, le Sefor, la SEKO.
L'entreprise s'est donnée de l'air en s'acquittant de l'ensemble de ses engagements concernant les frais d'acquisition des titres fonciers et les exigibilités des dettes à long terme. Puis le 30 décembre dernier, le gouvernement a autorisé l'extension de Malitel en partenariat avec la société Siemens.
Ce bilan satisfaisant côtoie des insuffisances relevées par les rapports provisoires du commissaire aux comptes et de l'auditeur externe, notamment au niveau des comptes "clients", "stocks" et de la "production immobilisée".
Le projet de budget 2004 de la Sotelma et de Malitel arrêté à 84,31 milliards de Fcfa en recettes et 50,11 milliards de Fcfa en dépenses dégage un résultat d'exploitation prévisionnel de 34,15 milliards de Fcfa.
Cheick Sidi Mohamed Nimaga expliquera que ce résultat tient compte de l'impact d'une part de la baisse du tarif des communications locales en vigueur depuis le 1er janvier 2004 et d'autre part de l'augmentation du parc téléphonique de la Sotelma de 178.000 lignes dont 125.000 lignes cellulaires. "Ce projet de budget traduit la volonté de la direction de conforter la position de la Sotelma à travers la réalisation effective de tous les contrats signés en 2003, l'amélioration de la qualité des services de la téléphonie fixe et mobile et son extension à plus d'une vingtaine de localités", a-t-il ajouté.
Pour financer les investissements courants et d'équipements dont le montant s'élève à 74,22 milliards de Fcfa, la Sotelma va utiliser ses fonds propres et des tirages à hauteur respectivement de 31,19 milliards de Fcfa soit 42 % et de 35,43 milliards de Fcfa soit 48 % du total des investissements requis. Le déficit dont le financement est à rechercher s'élève à 7,59 milliards de Fcfa soit 10 % des investissements.

M. KONATÉ

© Copyright L'Essor

Nouvelles économiques du mois de décembre

Nouvelles économiques du mois de novembre

Nouvelles économiques du mois d'octobre

Nouvelles économiques du mois de septembre

Nouvelles économiques du mois d'août

Nouvelles économiques du mois de juillet

Nouvelles économiques du mois de juin

Nouvelles économiques du mois de mai

Nouvelles économiques du mois d'avril

Nouvelles économiques du mois de mars

Nouvelles économiques du mois de février

Nouvelles économiques du mois de janvier